La saveur du printemps

Je remercie les éditions Jungle et Babelio pour cette lecture.

Titre: La saveur du printemps
Auteurs:
Kevin Panetta et Savanna Ganucheau
Traductrice: Mathilde Tamae-Bouhon
Éditeur: 
Jungle
Nombre de pages: 368
Catégorie: roman graphique/young adult
Parution: 11/06/2020

Résumé

Le lycée est enfin fini ! Ari meurt d’envie de déménager dans la grande ville avec sa bande d’amis et de se consacrer à la musique. Mais il doit d’abord trouver quelqu’un pour aider son père dans leur boulangerie familiale en difficulté. En interviewant les candidats, Ari rencontre Hector, un gars tranquille passionné par la cuisine. Au fur et à mesure qu’ils se rapprochent, l’amour est prêt à fleurir… enfin, si Ari ne ruine pas tout !

Avis

J’avais envie de lire ce roman graphique depuis sa parution en anglais sous le nom de Bloom. J’étais donc ravie de pouvoir le découvrir en français.

La saveur du printemps relate l’histoire d’Ari qui rêve de quitter le nid et les responsabilités de la boulangerie familiale. Il voudrait vivre dans une grande ville avec ses amis et se consacrer à la musique. En essayant de recruter quelqu’un pour le remplacer dans la boulangerie, il fera la connaissance d’Hector, un jeune de son âge qui va bouleverser sa vie.

J’ai beaucoup aimé ce roman graphique plein de douceur. Il porte bien son titre et m’a permis de passer un moment de lecture feel good. L’histoire est toute simple mais tellement mignonne et attendrissante. Au début, nous faisons simplement la connaissance de deux adolescents passionnés: par la musique pour Ari et par la cuisine pour Hector.  C’est en suivant l’évolution de leur relation que mon intérêt pour le récit grandissait. J’ai trouvé que les auteurs ont su mettre en place une jolie ambiance entraînante et qui m’a fait penser à Heartstopper. Le titre n’est pas en noir et blanc mais en bichromie comme on peut le remarquer sur la couverture: ce mélange de noir et blanc avec ce beau turquoise a du charme et apporte une certaine quiétude au tout.

Le point fort de ce roman graphique, c’est le duo formé par Ari et Hector qui m’ont beaucoup touchée. Ari est un ado qui se cherche encore, il ne sait pas vraiment ce qu’il veut faire de sa vie. Son projet de quitter ses parents est une manière pour lui d’aller trouver sa voie. Hector est plus sûr de lui et de ses rêves, même si on sent tout de même de la fragilité en lui. Il se donne un an pour se recentrer sur lui-même et digérer la mort de grand-mère adorée. L’alchimie entre les deux garçons était évidente et on ne peut que fondre devant tant d’amour et de douceur. 

Un roman graphique parfait pour l’été ou si l’on a envie d’une romance feel good toute mignonne, hautement attendrissante et avec des personnages adorables. J’ai beaucoup aimé cette jolie découverte.

Djihane S.

6 réflexions sur “La saveur du printemps

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s