Lire est dangereux (pour les préjugés)

Je tiens à remercier les Editions Bayard pour cette lecture.

Titre: Lire est dangereux (pour les préjugés)
Auteure:
Dave Connis
Traductrice: Leslie Damant-Jeandel
Éditeur: Bayard/ Page turners romans
Nombre de pages: 298
Genre: young adult/contemporain
Parution : 12/08/2020

Résumé

Quel est le point commun entre L’Attrape-coeurs et Hunger Games ? Ce sont des romans. Des romans interdits dans le lycée de Clara. Quand la jeune fille découvre que, depuis des années, des œuvres y sont censurées sans que personne n’en sache rien, elle décide d’entrer en résistante. Son plan ? Monter une bibliothèque clandestine dans son casier. Et montrer qu’en aucun cas, les livres ne peuvent être dangereux.

Avis

Clara est une grande amoureuse des livres. Quand son lycée décide de retirer certaines œuvres de la bibliothèque, elle ne peut pas rester les bras croisés devant cette interdiction. Elle décide alors de monter une bibliothèque clandestine dans son casier.

Sur le papier, le concept d’un livre qui parle de livres ne pouvait que me plaire. J’ai bien aimé voir tous ces adolescents se battre clandestinement pour l’amour de la lecture et que Dave Connis, mette en avant autant de titres connus ou moins connus de la littérature. La lecture et son objet principal deviennent un moyen pour nourrir les esprits. Notre héroïne n’aurait pas été qui elle était si elle n’avait pas lu certains titres. C’est donc une image positive que l’on a ici, lire est bien évidemment dangereux pour les préjugés et il cultive l’ouverture et la diversité.

Je n’ai toutefois pas été séduite par la plume de Dave Connis, je n’ai pas adhéré à sa manière de narrer son histoire. Le livre est court mais je l’ai lu en plusieurs jours. De plus, je n’ai pas pu m’attacher à Clara qui était pourtant une amoureuse de la lecture comme moi. J’ai ressenti une certaine distance entre nous, dû peut être au style d’écriture de l’auteur. On ne sait pas grande chose d’elle finalement. J’ai trouvé que souvent elle radotait et par la même occasion le récit tournait parfois en rond. C’est ce sentiment de stagner dans ma lecture qui a fait que je n’en n’ai pas profité pleinement.

Un roman qui a le mérite de mettre en avant la lecture, la censure et les choix éducatifs qui n’assurent pas forcement tout le temps les bien-être physique et intellectuel des adolescents. Même en ayant bien aimé les thématiques traitées, je n’ai pas été séduite par la plume de l’auteur et je n’ai pas pu m’attacher aux personnages car ça tournait parfois en rond.

Djihane S.

4 réflexions sur “Lire est dangereux (pour les préjugés)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s