À quoi rêvent les étoiles

Je tiens à remercier les Editions Gallimard pour cette lecture.

Titre: À quoi rêvent les étoiles
Auteur: 
 Manon Fargetton
Éditeur: Gallimard jeunesse
Catégorie: young adult, contemporain
Nombre de pages: 400
Parution: 17/09/2020

Résumé

Titouan ne sort plus de sa chambre. Alix rêve de théâtre. Luce reste inconsolable depuis la mort de son mari. Gabrielle tient trop à sa liberté pour s’attacher. Armand à construit sa vie entière autour de sa fille. Cinq personnages, cinq solitudes que tout sépare. Il suffira pourtant d’un numéro inconnu s’affichant sur un téléphone pour que leurs existences s’entrelacent… « Hasard, destin, alignement de planètes… Appelez ça comme vous voulez, moi j’appelle ça magie ».

Avis

Dans À quoi rêvent les étoiles, nous suivons plusieurs personnages qui n’ont pas forcement un rapport entre eux au début du roman. Au fur et à mesure que l’histoire avance, les connexions se créent ou se dévoilent aux lecteurs. Titouan, est un adolescent qui a décidé de ne plus sortir de sa chambre. Luce, est une vieille dame qui ne se remet pas de la mort de son mari. Gabrielle est une jeune femme qui a peur de s’attacher. Armand a construit toute sa vie autour de sa fille. Cette dernière, Alix, se sent étouffée par toute cette attention.

J’ai beaucoup aimé cette lecture même s’il y a des éléments qui m’ont moins séduits que d’autres. D’un côté, j’ai apprécié le fait que Manon Fargetton établisse une connexion entre tous ses personnages, elle n’est pas évidente au début mais c’est en avançant dans l’histoire qu’on la découvre. J’ai particulièrement aimé le récit de Titouan qui m’a émue. Il souffre d’une phobie sociale qui l’empêche de quitter le cocon de sa chambre. Quand il reçoit le premier SMS de Luce qui croit parler à son défunt mari, cette relation va transformer ces deux êtres auxquels on ne peut que s’attacher. J’ai ressenti la tristesse de Luce qui a perdu l’amour de sa vie et on découvre que c’était et c’est toujours une femme extraordinaire qui a marqué son temps mais qui a juste perdu ses ailes à cause du drame qu’elle a vécu.

D’un autre côté, j’ai moins été séduite par les autres personnages. J’ai trouvé Alix assez capricieuse et parfois égoïste. Je n’ai pas compris ses réactions excessives par rapport à son père et sa mère qu’elle va retrouver. L’histoire de Gabrielle et d’Armand n’a pas été aussi forte que celle de Titouan et de Luce, mes préférés. De plus, j’ai eu un peu de mal à adhérer à la plume de Manon Fargetton qui est pourtant fluide mais est parfois un peu trop descriptive à mon goût. Nous avons toutefois droit à de jolis passages, de belles citations à noter.

« Peut-être que je peux inventer un moyen d’exister. Dès qu’on est différent, tout le monde nous tombe dessus. »

Une jolie découverte. Même si je n’ai pas apprécié tous les personnages du roman, j’étais captivé par le récit de Titouan et de Luce qui m’ont émue et permis d’apprécier ma lecture. J’ai été émue par ces deux-là qui sont, pour moi, les meilleurs protagonistes du roman. J’ai beaucoup aimé les suivre.

Djihane S.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s