Migraines

Je remercie Maiwenn Alix pour cette lecture.
Titre:
Migraines
Auteure: Maiwenn Alix
Traductrice: Misato Raillard
Éditeur: autoédition
Nombre de pages: 444
Catégorie: 
roman d’anticipation
Parution : 28/09/2020

Résumé

Si, demain, seule une activité intellectuelle intense permettait d’échapper à une épidémie mortelle et de rester en vie, que se passerait-il ? Georges est astrophysicien et coule des jours paisibles avec sa femme. Emilie est caissière le jour, blogueuse littéraire la nuit, et galère à joindre les deux bouts. Camille travaille pour le Ministère de la Santé et rêve d’être débarrassée de son horrible boss. Geoffroy est producteur télé et vient de relancer Loft Story. Tous vont voir leur vie basculer lorsqu’une nouvelle épidémie de méningite se répand sur le monde, foudroyante et mortelle en quelques jours, et qu’on découvre qu’une seule chose permet d’enrayer la maladie : une activité cérébrale intense et prolongée. Autant dire que les cartes de ce qui a de la valeur et de ce qui n’en a pas vont être redistribuées….

Avis

Il est à noter que Migraines est un roman qui a été écrit avant la pandémie du Corona Virus qui a envahi le monde entier. Ce qui transforme ce titre en véritable récit d’anticipation dans tous les sens du terme. Maiwenn Alix s’applique à nous décrire notre société qui vient d’être touchée par une étrange épidémie dont le premier signe est une migraine. L’auteure décrit comment les gens réagissent devant une telle catastrophe sanitaire. Le plus fou, c’est de reconnaitre dans beaucoup de scènes de ce livre, des événements que l’on a nous-mêmes vécus face au Corona. 

J’avoue que je ne suis pas la plus grande fan des romans qui relatent les histoires d’épidémies mais je tenais à lire celui qui a été écrit par l’auteure de ma trilogie jeunesse coup de cœur: In real life. C’est un tout autre registre dans lequel on retrouve Maiwenn Alix et dans l’ensemble, j’ai bien aimé. Sa plume est toujours aussi addictive car elle m’a donné envie de poursuivre ma lecture. J’étais curieuse de savoir comment le tout allait évoluer. C’est à partir du moment où un remède très improbable fut trouvé que je me suis posée la question si je n’étais pas aussi en train de lire une satire sociale. Comme le Corona, l’épidémie de Migraines a fait ressortir le meilleur comme le pire chez les citoyens. L’ignorance et/ou l’intolérance ne seraient-elles pas les maux les plus difficiles à éradiquer?

Du côté des personnages, je les ai plutôt accueillis comme des supports à travers lesquels M. Alix véhiculait sa critique sociale au lieu de les considérer dans leur individualité. Ils étaient assez nombreux et je n’ai pas vraiment eu le temps de m’y attacher. La seule qui m’a un peu marquée c’est Emilie parce qu’elle est blogueuse littéraire.

Un roman d’anticipation dont certains éléments sont très proches de ce que l’on vit depuis plusieurs mois à cause du Corona virus. Un titre à lire plutôt comme une satire sociale qui analyse les comportements des citoyens face à une crise sanitaire. Mainwenn Alix use d’humour grinçant pour dépeindre une société qui est le miroir de la notre.

Djihane S.

4 réflexions sur “Migraines

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s