Analog Drop, tome 1

Je remercie les éditions Akata pour cette lecture.

Titre: Analog Drop, tome 1
Auteur: Kaori Hoshiya
Traducteur: 
Éditeur: Akata
Nombre de pages: 176
Catégorie: 
Shôjo
Parution : 
125/03/2021

Résumé

Aku n’est pas une fille bien : très populaire sur Instagram, elle ment comme elle respire. Profitant de son succès, hypocrite, elle sort simultanément avec trois hommes différents pour profiter de chacun d’eux… sans jamais leur donner ce qu’ils espèrent en retour. Mais un jour, sa vie va basculer : après avoir été poignardée dans une rue, elle tombe, inconsciente… et se réveille dans les années 80 ! Son smartphone reste son seul lien avec le monde d’aujourd’hui. Désormais investie d’une mission étrange qu’elle doit accomplir avant que la batterie de son portable ne se vide, elle va devoir (de gré ou de force) apprendre ce qu’est l’altruisme !

Avis

Aku est une adolescente vénale qui n’hésite pas à mentir et tromper les autres pour arriver à ses fins. Elle se met en scène sur les réseaux sociaux et adore être jalousée pour ce qu’elle a. Son hypocrisie est telle qu’elle sort avec trois hommes en même temps, ses poules aux œufs d’or. L’univers semble avoir une dent contre elle et sa méchanceté car un soir, elle se fait poignarder et se retrouve en 1983, investie d’une mission qui déterminera si elle vivra ou non.

J’ai adoré ce premier tome (sur deux) alors que c’est la première fois que j’aime détester une héroïne et je me suis dit, bien fait pour toi ce qui t’arrive. Je vous avoue qu’au début de ma lecture, je me disais mais c’est quoi cette héroïne détestable? Finalement, c’est ce qui fait le charme de ce titre loufoque et original. J’ai bien ri et j’ai vraiment hâte de savoir comment Aku va évoluer. Les personnes comme elle, sont-elles capables d’apprendre l’altruisme ? Je plains vraiment cette adolescente car elle est le parfait produit d’une société individualiste et nombriliste. D’autant plus que les réseaux sociaux lui donnent les outils nécessaires pour tromper son monde et l’encouragent même dans le culte de soi.

J’ai également apprécié le concept de l’histoire. J’aime beaucoup les voyages dans le temps et les années 1980 est une très bonne époque à (re)découvrir. J’ai trouvé que Kaori Hoshiya a su nous offrir une intrigue qui tient la route et ne manque pas d’humour. Aku est une héroïne qu’on ne peut pas aimer mais que j’ai envie de suivre l’évolution. La série se terminera en deux tomes, la conclusion ne se fera pas trop attendre. Du côté des personnages secondaires, nous avons une jolie galerie de personnalités hautes en couleurs. J‘ai particulièrement aimé l’adolescent qu’elle va devoir aider dans le passé. Il m’a touchée avec sa maladresse et surtout gentillesse.

En somme, un joli ovni à découvrir. De l’humour, une jolie leçon de vie et une critique intéressante de notre société du paraitre. De plus, la série ne comportera que deux tomes. J’ai adoré!

Djihane S.

7 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s