& (and), tome 2

Je remercie les éditions Kana pour l’envoi du tome 2.

Titre: & (and), tome 2
Auteure: Mari Okazaki
Traductrice: Aline Kubor
Éditeur: Kana
Nombre de pages: 200
Catégorie: 
Josei
Parution : 21/05/2021

Résumé

Une employée administrative dans un hôpital décide d’accomplir son rêve et de démarrer une activité professionnelle parallèle. Elle veut ouvrir un salon de manucure qui n’ouvre que le soir, pour les femmes actives qui veulent rester coquettes. Mais se lancer comme indépendante n’est pas une mince affaire, surtout quand les autres, et surtout les hommes, tentent de vous décourager jugeant l’entreprise trop compliquée pour “une petite femme inexpérimentée”. Pourtant, elle va s’accrocher et, petit à petit, trouver sa place dans ce monde fort différent de l’univers des employés de bureau.

Avis

Avis tome 1

J’avais bien aimé le premier tome de &, même si j’avais une certaine gêne à sa lecture. J’ai eu du mal à cerner l’héroïne et son histoire. J’ai trouvé ce second tome bien plus élaboré, tout en gardant ce flou autour de la personnalité et des émotions du personnage principal. Les principaux sujet abordés dans le volume 1 étaient: le harcèlement sexuel et les inégalités homme/femme. Cette fois-ci, c’est le désir dans les relations adultes qui est mis en avant et c’est ce que j’ai trouvé intéressant.

Enfant, puis adolescent nos relations avec l’objet de nos désirs sont plutôt hésitantes, immatures parfois. La question qui est posée dans ce tome est si cela change quand on est adulte. Quand on voit la relation étrange que l’héroïne va avoir avec le médecin de l’hôpital où elle travaille, on se dit que finalement rien ne change. C’est dans la nature humaine d’avoir peur de l’inconnu. Même si le malaise est toujours présent, je suis curieuse de voir comment l’histoire va évoluer au fil des 8 tomes que cette série va comporter. Ma préférence va à l’informaticien qui, j’espère attirera l’attention de Kaoru. J’ai trouvé le docteur bien méchant avec elle. Quand au style graphique, il était hésitant parfois brouillon mais il est à l’image de la personnalité assez étrange de Kaoru.

Entre la notion de désir et le rêve de Kaoru de réussir dans l’entrepreneuriat, Mari Okazaki explore différentes facettes de la vie adulte, ou celle d’une femme au cœur d’une société qui ne lui donne pas toujours sa place. J’ai bien aimé ce second tome.

Djihane S.

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s