L’été de tous les possibles

Je tiens à remercier Gallimard jeunesse pour cette lecture.

Titre: L’été de tous les possibles
Auteure: 
Jennifer Niven
Traductrice: Vanessa Rubio-Barreau
Éditeur: 
Gallimard jeunesse – On lit plus fort
Catégorie:  Young adult
Nombre de pages: 464
Parution: 06/05/2021

Résumé

« Ici, on a ri ; là, on s’est disputés. Ici, on a aimé, on a rêvé. C’est là que le feu a pris. C’est ici que tout a commencé. » Ce devait être l’été de sa vie : un road-trip avec sa meilleure amie, quelques flirts et sa première fois. Claudine avait tout prévu… sauf le divorce de ses parents. Traînée par sa mère sur une île perdue, elle s’apprête à passer un mois de juillet déprimant quand elle rencontre Jeremiah Crew. Après tout, quoi de mieux pour se changer les idées qu’un crush de vacances qu’on ne reverra jamais ? Et aucun risque de tomber amoureuse en à peine 35 jours…

Avis

Ayant eu un gros coup de cœur pour Les mille visages de notre histoire, j’avais hâte de lire le nouveau roman de Jennifer Niven. Il s’agit ici, de l’histoire de Claudine dont la vie va être chamboulée après l’annonce du divorce de ses parents. À la place du road-trip qu’elle devait faire avec sa meilleure amie, elle se retrouve obligée d’accompagner sa mère sur une île perdue. Ce qu’elle pensait être un séjour ennuyeux va se transformer en été de toutes les expériences dont l’amour, le sexe, etc.

J’avoue que mon avis est plutôt mitigé sur cette lecture. D’un côté, j’ai apprécié Claudine et je comprends son désarroi face au divorce de ses parents. L’ayant moi-même vécu ado, je suis passée par ses interrogations. Une phase où l’on questionne sa relation avec le père, on se demande s’il ne nous aime plus ou s’il s’est lassé de nous. Une expérience qui va indéniablement la changer. Lui permettre de grandir, tout en passant par quelques rébellions. J’ai également aimé le personnage de Jeremiah que notre héroïne rencontre sur l’île. C’est un héros avec une personnalité éclectique. C’était vraiment sympathique de suivre les aventures de ce duo plus complémentaire qu’il ne l’aurait pensé. En somme, Jennifer Niven a cette capacité de créer des protagonistes attachants et bien élaborés.

D’un autre côté, les longueurs du texte ont eu raison de moi. Toute la partie avant l’arrivée sur l’île ne m’a pas vraiment séduite. Une fois sur place, les choses commencent à devenir plus intéressantes lorsque Claudine et Jeremiah se rapprochent. L’histoire n’était pas aussi passionnante que je l’aurais aimé. Sachant que je ne m’intéressais en soi qu’à la romance entre les deux héros qui avait son importance mais j’avais l’impression que l’intrigue se dispersait par moment. Il y avait un peu trop d’éléments à intégrer, notamment toute la partie sur la découverte des anecdotes sur les ancêtres de la famille Blackwood. Sans oublier que la fin m’a laissée comme un goût d’inachevé.

Un roman avec des personnages solaires, la romance entre Claudine et Jeremiah m’a plu mais les longueurs du texte m’ont fait souvent décrocher de l’histoire.

Djihane S.

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s