Royalty Witches, tome 1 : L’essence de l’aurore

Je tiens à remercierles Editions Hachette pour cette lecture.

Titre: Royalty Witches, tome 1 : L’essence de l’aurore
Auteure: Alena Pons
Illustratrice: Laia Lopez
Éditeur: Hachette romans
Catégorie: Young adult/fantastique
Nombre de pages:
 341
Parution : 
22/09/2021

Kat, Emma, Kibibi et Lilith n’ont à première vue rien en commun. Elles viennent toutes de royaumes différents, possèdent toutes des dons et des caractères aux antipodes les uns des autres… Pourtant, leurs destins sont liés. Elles vont devoir faire équipe lors de la 118e édition de la Ligue, une compétition visant à élire les prochains monarques des royaumes de Taïka. Si les quatre jeunes filles veulent être couronnées reines de leurs royaumes, elles n’ont d’autre choix qu’apprendre à se faire confiance et travailler en équipe, peu importe leurs secrets et les alliances qui se forment et se déforment. Parviendront-elles à mettre de côté leurs différends et prouver leur valeur pour remporter la victoire ?

Avis

Nous faisons la connaissance de Kat, Emma, Kibibi, Lilith et Shin qui viennent d’horizons différents. Seules Kat et Kibibi sont amies. Ils vont devoir collaborer car les 4 jeunes femmes de l’équipe participent à une compétition qui feraient d’elles les reines de leur royaume si elles la gagnaient. La 118e édition de la Ligue des royaumes de Taïka. Les sorcières et leur coéquipier Shin vont devoir apprendre à travailler ensemble malgré leurs différends.

J’ai bien aimé cette lecture. L’univers est le premier élément qui m’a interpellée. Dès les premières pages, le lecteur est plongé dans le monde magique de Taïka. On voit que les auteures ont pensé à tout pour donner le plus de détails possibles et c’est cela qui a représenté un bémol pour moi. Il y avait, à des moments, trop de détails à assimiler, j’étais donc parfois perdue avec tout ce flux d’informations à retenir. L’univers m’a plu mais j’aurais voulu qu’il soit moins dense ou que les détails aient été proposés d’une manière graduelle tout au long de notre lecteur. Un premier tome est toujours celui de la découverte, néanmoins, j’ai trouvé qu’il y avait beaucoup de descriptions qui alourdissaient le texte qui n’était pas fluide à lire.

Ceci mis à part, j’ai également bien aimé l’intrigue, son évolution et tout de même la découverte de Taïka: ses royaumes, ses peuples et coutumes quand il y en avait pas trop à retenir. L’histoire évolue assez bien et fait évoluer ses personnages par la même occasion. Je ne me suis pas attachée à un protagoniste en particulier mais j’ai apprécié la dynamique qu’il y avait entre Kibibi et Shin.

Un premier tome introducteur, avec des longueurs mais avec un univers intéressant et qui m’a donné envie de lire la suite de cette saga illustrée avec les très beaux dessins de Laia Lopez qui lui donne une jolie identité visuelle.

Djihane S.

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s