Les Animaux fantastiques : Les Secrets de Dumbledore

Synopsis

Le professeur Albus Dumbledore sait que le puissant mage noir Gellert Grindelwald cherche à prendre le contrôle du monde des sorciers. Incapable de l’empêcher d’agir seul, il sollicite le magizoologiste Norbert Dragonneau pour qu’il réunisse des sorciers, des sorcières et un boulanger moldu au sein d’une équipe intrépide. Leur mission des plus périlleuses les amènera à affronter des animaux, anciens et nouveaux, et les disciples de plus en plus nombreux de Grindelwald. Pourtant, dès lors que que les enjeux sont aussi élevés, Dumbledore pourra-t-il encore rester longtemps dans l’ombre ?

Bande annonce

Avis

Avis Film 1Film 2

J’avais revu les deux premiers Animaux fantastiques pour me rafraîchir la mémoire avant de voir le 3. C’était un régal de retrouver les personnages de cette excellente saga. Dans ce dernier volet, la guerre contre Grindelwald fait rage. Ce grand antagonistes de l’univers avance ses derniers pions pour asseoir sa domination sur le monde des sorciers. Rappelons-le son objectif est de régner en maître sur les sorcières mais aussi les mordus.

J’ai adoré encore une fois. Le film frôle même le coup de cœur. Le suspense est intenable du début jusqu’à la fin. L’intrigue est bien ficelée et ne nous laisse pas le temps de nous ennuyer. Visuellement, le film est magnifique: les effets spéciaux sont sont réussis, les costumes, décors et animaux fantastiques sont sublimes. Ce nouveau volet est une invitation au voyage dans le monde des sorciers, nous découvrons différentes villes et leur ministère de la magie. J’étais comme une petite fille, des étoiles plein les yeux. De plus, ce dernier volet nous révèle tous les secrets qu’on brulait d’impatience de savoir. Les clins d’œil qui nous rappellent la saga Harry Potter m’ont fait grandement plaisir.

Eddie Redmayne est un véritable caméléon, il a su donner vie et une identité à Norbert Dragonneau qui est autant adorable qu’attachant. Un personnage coup de cœur et surtout inoubliable. J’ai bien ri face à la nouvelle danse hilarante pour amadouer des créatures magiques, encore une scène culte! Jud Law est juste parfait en jeune Albus Dumbledore. C’était avec grand plaisir que je retrouvais aussi les autres personnages: le charismatique et torturé Croyance, la pétillante Queenie, le moldu au grand cœur Jacob, etc. Seul petite déception réside dans le fait que je n’ai pas été convaincue par le jeu de Mads Mikkelsen en Grindelwald. Johnny Depp avait donné une véritable identité physique et psychologique au protagoniste et il reste pour moi le véritable Grindelwald. Le nouvel acteur était celui qui était habillé le plus sombrement, aucune caractéristique ne le détachait du lot. Je l’ai trouvé plutôt fade.

Une excellente conclusion d’une saga extraordinairement riche. Chaque visionnage de film a été jouissif pour moi. Je les reverrai avec grand plaisir. L’univers est immersif, les personnages plus vrais que nature, l’histoire addictive et le visuel magnifique. N’oublions pas cette rouche d’humour qui fait son petit effet.

Djihane S.

2 commentaires

  1. c’est marrant, au contraire, moi j’ai préféré Mikkelsen dans le rôle de Grindelwalld ! Je l’ai trouvé plus profond, j’ai adoré ses liens avec Dumbledore (je n’en dis pas plus 😍), et qu’il rajoutait de la profondeur et de la noirceur à ce personnage. Tout ce passait dans les yeux ! En fait, je ne cessais d’avoir l’image du Chapelier Fou quand je voyais à l’écran Grindelwald !
    (A mon avis, ils ont changé d’acteur avec le procès de Johnny et toutes les rumeurs à son sujet !)

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s