Slay

Je remercie les éditions Akata pour cette lecture.

Titre: Slay
Auteur: 
 Brittney Morris
Traducteur:  Thaïs Cesto 
Éditeur: Akata
Collection: young novel
Nombre de pages: 336
Catégorie: 
Young adult
Parution : 
09/06/2022

Résumé

Kiera Johnson est une élève exemplaire, une tutrice en maths et l’une des seules lycéennes noires de l’Académie Jefferson. En sécurité dans sa chambre, elle rejoint des milliers de joueurs et joueuses noires sur SLAY, un RPG de cartes multi-joueurs. Mais personne ne sait que c’est elle, Kiera, qui a créé ce jeu, pas même ses amis, sa famille et encore moins son petit-ami, Malcom, qui pense que les jeux vidéo ne sont qu’une distraction pour les hommes noirs. Mais quand un adolescent de Kansas City est assassiné à cause d’une dispute qui a eu lieu en ligne, SLAY est immédiatement catalogué comme étant un jeu raciste, violent et où se réunissent des criminels. En plus de cela, un troll anonyme infiltre SLAY et menace de poursuivre Kiera en justice pour « discrimination anti-blanc ». Est-il possible pour la jeune fille de préserver son identité secrète alors qu’elle doit protéger le jeu qu’elle a créé ?

Avis

Kiera est une jeune lycéenne qui a créé un jeu de réalité virtuelle nommé Slay réservé à la communauté noire. Elle a voulu leur offrir un espace qui célèbre leur ethnie et où ils se sentiront libres, loin de tout racisme. Entre sa vie d’adolescente et ses responsabilités sur Slay, elle tente de concilier les deux jusqu’au jour où un joueur se fait assassiner à cause du jeu…

J’ai bien aimé cette lecture. Le roman met en place bon nombre de réflexions sur les communautés noires à travers le monde et leur marginalisation. Le fait que Slay soit un espace dans lequel ils peuvent jouer sans craindre le racisme va également permettre l’expression de leur singularité et la mise à l’honneur de la culture noire. Cela ne m’a pas étonnée, qu’après le meurtre de l’adolescent, le jeu soit diabolisée et taxée de raciste et non inclusif. La fiction rattrape vite la réalité! De plus, j’ai apprécié l’immersion virtuelle dans Slay que j’ai trouvée réussit. Après une première partie dans laquelle Brittney Morris met en place ses questionnements, j’ai préféré la seconde partie du récit que j’ai trouvée plus dynamique.

Les personnages du roman sont engagés de différentes manières. Kiera et sa sœur brillent par leur intelligence et volonté de vouloir préserver et défendre leur identité. Elles le font d’ailleurs de manière pacifiste. J’ai donc aimé ces deux jeunes filles aux fortes personnalités et très attachantes. J’ai néanmoins détesté Malcolm, le petit ami de l’héroïne dont les propos et agissements étaient assez extrêmes. Je suis bien placée pour comprendre le racisme, mais rien ne justifie à mes yeux le rejet de l’autre parce qu’il me rejette. Et encore plus, de faire de sa différence une supériorité et une raison pour le sectarisme. Nous avons aussi les réactions des amis de Kiera qui ne sont pas toujours subtiles.

Des thématiques variées autour de la culture noire, le racisme, le communautarisme, les jeux vidéos et l’identité. Ce fut une lecture intéressante qui donne à réfléchir. J’ai bien aimé.

Djihane.

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s