Dualed

dualed

Titre: Dualed
Auteure: Elsie Chapman
Éditeur: Editions Lumen
Traducteur: Maud Ortalda
Parution : 6 Mars 2014
Catégorie: Thriller
Nombre de pages: 352

Quatrième de couverture

« Dans la ville fortifiée de Kersh, avant d’atteindre son vingtième anniversaire, chaque citoyen doit éliminer son Alter ego, un jumeau génétiquement identique, élevé dans une autre famille. Le compte à rebours se déclenche un beau matin, et chacun a trente petits jours pour affronter son autre moi.

West Grayer est fin prête. Elle a quinze ans, et s’entraîne depuis des mois et des mois pour affronter son Alt. Survivre, c’est accéder à une vie normale, terminer ses études, avoir le droit de travailler, de se marier, de mettre au monde des enfants. Mais un grain de sable imprévu vient gripper la machine, et West se
met à douter : est-elle vraiment la meilleure version d’elle-même, celle qui mérite un avenir ? Pour rester en vie, elle doit cesser de fuir… son double d’abord, mais aussi ce qu’elle ressent, et qui a le pouvoir de la détruire. »

Bande annonce

Avis

Deux choses m’ont frappé quand j’ai eu Dualed entre les mains: La couverture, vraiment magnifique (Comme tous les livres Lumen) et le résumé. Une idée toute simple en théorie, mais un concept incroyablement bien mené par Elsie Chapman: Tuer son Alt (alter ego) avant d’être tué par lui. Une telle idée dans une dystopie, ça y est, je suis conquis ! J’ai accroché des les premiers pages. J’aime beaucoup la narration à la première personne, cela a beau être un code du genre, ça n’en reste pas moins agréable. Connaître les pensées et les sentiments de West est le meilleur moyen de se rendre compte qu’elle agit en contradiction avec ses envies, qu’elle est prisonnière du monde dans lequel elle vit.

Une dystopie, une guerre entraînant un changement du mode de fonctionnement de la civilisation, une épreuve de vie ou de mort, ça ressemble fortement à Hunger Games ou Divergente, il est vrai, mais ce sont les événements menant au but qui divergent. Rien qu’en lisant le résumé, on sait d’avance qu’il y aura une confrontation entre West et son Alt, le plus palpitant, c’est le comment, le ou et le quand ? Tout ce qui la conduit à son destin est parfaitement agencé, tout a son importance, rien n’est superficiel et c’est en cela que Dualed est frénétique.

Chaque chapitre nous en apprend davantage sur la ville de Kersh et de son fonctionnement, entre ses districts et ses quartiers, on s’immerge progressivement dans un monde chaotique et cruel pour ceux n’ayant pas encore tué leur Alt. Ce monde est entraînant, il nous offre tellement de possibilités, on ne sait jamais où le prochain chapitre nous mènera.

Dualed est un excellent livre, j’espère sincèrement qu’il sera adapté au cinéma. Il le mérite, il a beaucoup de potentiel. J’ai vraiment hâte de lire la suite.

Fabien S.

Publicités

6 réflexions sur “Dualed

  1. Pingback: Sommaire des livres | Les instants volés à la vie

  2. Pingback: Boîte aux lettres #22 | Les instants volés à la vie

  3. Pingback: Divided | Les instants volés à la vie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s