Red Queen, tome 1

red queenTitre: Red Queen
Auteure: Victoria Aveyard
Éditeur: MSK
Catégorie: Fantasy
Nombre de pages: 444
Parution : 11/03/2015

Résumé de l’éditeur

Dans le royaume de Norta, la couleur de votre sang décide du cours de votre existence. Sous l’égide de la famille royale, les Argents, doués de pouvoirs hors du commun, règnent sur les Rouges, simples mortels, qui servent d’esclaves ou de chair à canon.
Mare Barrow, une Rouge de dix-sept ans, tente de survivre dans une société qui la traite comme une moins que rien. Quand elle révèle sans le vouloir des pouvoirs extraordinaires et insoupçonnés, sa vie change du tout au tout. Enfermée dans le palais royal d’Archeon et promise à un prince argent, elle va devoir apprendre à déjouer les intrigues de la cour, à maîtriser un don qui la dépasse, et à reconnaître ses ennemis, pour faire valoir l’indépendance de son peuple.

Avis

Je suis toujours fascinée par les univers qui sont créés par les auteurs des littératures de l’imaginaire. Certains sont plus élaborés que d’autres mais la vision d’un monde créé de toute pièce, avec ses propre caractéristiques et imprégné de magie vous laisse rêveur. Red Queen fait partie de cette catégorie de romans de fantasy, à l’univers prenant et fascinant. Les mots me manquent pour décrire cette histoire extraordinaire dont vous vivez chaque mot. Victoria Aveyard m’a offert un magnifique coup de cœur.

Un fossé sépare le peuple des rouges de celui des argents. Les premiers sont dominés, esclaves et condamnés à se soumettre, les seconds, dominateurs, maîtres du monde et jouissent de tous les privilèges. Au milieu de ce chaos, Mare, jeune fille de 17 ans qui pour survivre, n’a d’autre choix que de voler. Elle n’a pas de métier alors à ses 18 ans, elle sait qu’elle sera enrôlée de force dans l’armée, pour cette guerre insensée que les Argents mènent contre une autre nation de leurs semblables. Une suite d’événements, va la faire accéder au monde des privilégiés, une rencontre puis une autre, tout s’enchaîne si vite… Kilorn, Cal, Maven, Julian…. rien ne sera plus jamais pareil.

Si Red queen était une recette, je dirai qu’elle a été parfaitement réussie. L’histoire qui nous est contée est riche, très bien élaborée et impressionnante. L’auteure a le souci du détail et laisse son monde se construire sous nos yeux, on y adhère petit à petit et on apprend à le comprendre. Victoria Aveyard nous présente une humanité qui a évolué, une partie a développé des pouvoirs surhumains, l’autre est restée en bas de l’échelle de l’évolution. Le fantôme de l’ancien monde tel que nous le connaissons est présent dans le texte, on ne sait d’ailleurs pas ce qui a amené ce changement radical de civilisation. On suppose une guerre nucléaire mondiale.

Les piliers de Red queen ce sont ses personnages charismatiques, un large panel de personnalités. Ce que j’ai le plus apprécié, en me référant à une réplique d’un personnage que j’ai adoré, Julian: « N’importe qui peut trahir n’importe qui.« , est le fait que l’auteur joue avec les notions de héros et de méchants. Elle instaure un jeu savant qui nous fait tantôt apprécier un personnage, tantôt le détester. Un ami peut être en réalité un ennemi, comme un ennemi peut se transformer en ami.

J’ai adoré le personnage de Mare, la fille du peuple rouge dotée de pouvoirs. En plus d’être attachante, elle est humaine, loin d’être parfaite. D’ailleurs cette caractéristique peut s’appliquer à beaucoup de personnages, on découvre leurs différentes facettes, leur force comme leur faiblesse, leur côté gentil comme leur côté sombre. J’ai adoré Cal, le prince héritier, mystérieux à souhait, entre force et fragilité. Et bien d’autres encore.

Il est difficile de rendre justice à cet excellent roman, un véritable page turner, vous n’êtes jamais au bout de vos surprises. Quand vous pensez qu’il n’y a plus de dénouement possible, l’auteure arrive à vous ébahir avec un rebondissement inattendu. Ce qui fait de Red queen un récit intelligent et addictif que je n’ai pu lâcher qu’après l’avoir fini.

Entre amours, amitiés, mystères, trahisons, combats, la liste est longue. Red queen est un immense coup de cœur. Une histoire extraordinairement riche, un univers prenant et des personnages aux multiples facettes. Ce premier tome est plein de surprises, vous resterez suspendu à l’excellente plume de Victoria Aveyard jusqu’à la dernière ligne de son roman. Vivement le tome 2.

« N’importe qui peut trahir n’importe qui.« 

Djihane S.

Autres chroniques MSK

Challenge jeunesse/ Young adult

logo_challenge_5

Défi littéraire 2016

défi littéraire 2016

Publicités

17 réflexions sur “Red Queen, tome 1

  1. Pingback: Challenge jeunesse / Young Adult | Les instants volés à la vie

  2. Pingback: Défi littéraire 2016 | Les instants volés à la vie

  3. Pingback: Boîte aux lettres #29 | Les instants volés à la vie

  4. Pingback: Glass sword (Red queen, tome 2) | Les instants volés à la vie

  5. Pingback: TAG – Book Fangirling Award 2016 #1 | Les instants volés à la vie

  6. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #5] Bilan 5 – Muti et ses livres

  7. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #5] Bilan 6 – Muti et ses livres

  8. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #5] Bilan 7 – Muti et ses livres

  9. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #5] Bilan 8 – Muti et ses livres

  10. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #5] Bilan 9 – Muti et ses livres

  11. Pingback: Boîte aux lettres #92 | Les instants volés à la vie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s