Alive (L’avis de l’homme de l’ombre)


AliveJe tiens à remercier les éditions Lumen pour cette lecture.

Titre: The generations, tome 1: Alive
Auteure:
Scott Sigler
Éditeur:
Lumen Editions
Traductrice:
Mathilde Montier
Parution :
11/01/2016
Catégorie:
thriller fantastique
Nombre de pages: 464

Résumé 

« J’ouvre les yeux dans le noir. Le noir total. J’entends ma propre respiration, mais rien d’autre. Je soulève la tête – elle bute sur une surface solide, qui ne bouge pas d’un pouce. Il y a un mur juste devant mon visage. Non, pas un mur… un couvercle. »
Em se réveille dans les ténèbres, seule, entravée dans un espace confiné qui ressemble à un sarcophage. Elle sait que c’est le jour de son anniversaire mais… c’est tout. Elle ne se rappelle ni son nom, ni ce qu’elle a fait la veille, ni le visage de ses parents. Elle n’y comprend absolument rien. Lorsqu’elle parvient, à force de volonté, à se libérer de ce piège, elle découvre, autour d’elle, onze autres cercueils, dont certains occupants sont encore en vie. Une initiale et un nom de famille sont gravés sur chaque sarcophage.

Avis

Au vu de toute les chroniques positives qui ont fleuri sur la blogosphère après la sortie de ce livre, mais surtout sous les recommandations de Djihane, je me suis plongé dans l’univers de The generations. J’en attendais donc beaucoup de ce premier tome qui répond au doux nom d’Alive.

Em se réveille dans son sarcophage sans se rappeler de quoi que ce soit. La narration à la première personne est adéquate pour ce genre de livre où tout est à découvrir. Tout comme Em, on est totalement perdu. On est dans sa tête, on voit ses peurs, ses doutes et on se pose les même questions qu’elle. Les premières pages sont très intrigantes, on débarque dans un endroit oppressant sans aucune explication. Les seules informations qu’on possède viennent des échanges avec quelques autres adolescents. D’autant plus que ces ados ont douze ans, un âge pas si avancé que ça, un âge où on n’est pas préparé à a subir une telle épreuve. Mais ces personnages ont une particularité étonnante…

S’il y a un élément qui peut me rebuter à la lecture d’un livre, c’est le jeune âge du héros. Douze ans c’est vraiment très jeune. Je n’aime pas énormément les questions que se pose un enfant de cet âge mais je dois avouer que même si jeune, la survie reste intéressante à observer. Le seul bémol que je dois faire concerne les querelles entre les enfants, que j’ai trouvé assez puérils. Passé les premières pages la tension redescend et une longue phase assez calme s’installe. J’ai trouvé que ce passage où on voit les ados s’adapter et essayer de survivre était bien trop long mais plus la fin approchait et plus je me suis dis que c’était nécessaire.

La fin justement est passionnante. Les révélations sont excitantes et les choses s’accélèrent. Il y a de l’action et les mystères résolus poussent Em à changer sa façon de penser. Même s’il est possible de deviner certains éléments avant les personnages, il sera impossible de rassembler toutes les pièces du puzzle. Ce puzzle n’est pas si original que ça si on est fan mais c’est la manière dont ses pièces sont assemblées qui fait du roman de Scott Sigler un livre à part.

J’ai beaucoup aimé le premier tome de The generation et je suis certain que la suite sera excellente avec tout le mystère qui plane autour de la fin. Alive, un roman à l’univers oppressant et intrigant.

Fabien S.

Publicités

6 réflexions sur “Alive (L’avis de l’homme de l’ombre)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s