Wonder mum 3: changement de cape

wonder mum 3Je remercie les éditions Baudelaire pour cette lecture.

Titre: Wonder mum 3: changement de cape
Auteure: 
Serena Giuliano Laktaf
Éditeur: Baudelaire
Nombre de pages:
Catégorie:
humour
Parution: 06/07/2016

Résumé

Avec un humour décapant, un ton qui n’appartient qu’à elle, et une bonne dose de second degré, Wonder Mum avait déjà dépoussiéré le concept de parentalité, puis celui d’amitié dans son deuxième livre. « Changement de cape » cette fois-ci… Car finalement, que l’on soit mère, amie, chef d’entreprise, femme au foyer… ou tout ça à la fois, nous sommes surtout des femmes. Et des femmes avec beaucoup d’humour, il faut le dire. Alors fi des clivages et des castes, c’est aujourd’hui à toutes les femmes que Serena s’adresse. Dans un troisième opus tout à la fois tordant et mordant, elle combat bon nombre de clichés à l’aide de son super pouvoir humoristique, et part en guerre contre les idées reçues vêtue de sa plus belle cape.
Âmes sensibles, s’abstenir !

Avis

Serena Giuliano Laktaf est une femme aux multiples talents: blogueuse à succès et maman accomplie, elle adore partager avec son public des tranches de sa vie, son quotidien sur les réseaux sociaux et c’est cela qui la rend si attachante. J’ai commencé à la suivre depuis ma lecture de Wonder Mum en a ras la cape, en 2015. Un ovni, une sorte de journal illustré, avec les paroles d’une mère qui partage avec nous sa vie de wonder mum. Ses aventures comptent trois tomes que vous pouvez lire dans n’importe quel ordre.

Dans le premier volet de ses aventures nous découvrions une maman presque parfaite qui aime tendrement ses enfants. Avec de l’humour à gogo, elle pouvait soit nous dissuader d’avoir des enfants ou nous donner envie d’en avoir malgré tout, même si ce n’est pas facile tous les jours. Ce n’est qu’avec des enfants qu’on peut avoir des échanges tels que: « Maman j’ai fait un fuck. Hein ? c’est pas bien du tout ça ! Je ne veux pas de fuck dans cette maison ! On n’a pas le droit ! En voiture, c’est vrai que ça m’arrive, mais je suis adulte moi… Et c’est mal quand même ! Ne recommande jamais tu m’entends ? Mais ? Pourquoi tu dis ça maman, j’ai juste fait un dessin ! Un P-H-O-Q-U-E bien sûr, il a dessiné un phoque… Esprit mal placé, oui, je sais.« 

Dans Wonder mum 2, on a appris à connaître Serena l’amie, car l’amitié est essentielle dans nos vies. Elle partageait avec nous, encore une fois, des pépites vécues avec ses copines et sur l’amitié en générale. On y trouve, par exemple, la réponse à la question suivante: Que vous conseillerait votre vraie amie pour un premier rancard ?« (Enfin évite de lui dévoiler ton humour douteux, de lui parler de ta relation fusionnelle avec ton furet, de lui expliquer ton incroyable talent qui consiste à réciter l’alphabet à l’envers en faisant des bulles avec le nez et ne lui dis pas non plus que t’aime pas les boissons gazeuses. C’est louche quelqu’un qui n’aime pas le Coca quand même!) »

Avec Wonder mum changement de cape, nous découvrons une autre facette de la maman, amie, déjantée… c’est Serena, la femme qui porte fièrement sa féminité et son féminisme qui nous parle. C’est avec un plaisir certain que j’ai retrouvé ses « maximes » sur (sa) la vie. C’est drôle, c’est fou et ça se lit d’une traite. J’ai beaucoup souri durant ma lecture car on se retrouve aussi dans ce que l’auteure dit sur les femmes, sur la difficulté de l’être même de nos jours.

Le livre donne envie de porter haut notre féminité. L’auteure expose bon nombre de clichés sur les femmes, qu’elles soient mères, épouses, filles ou autre, on leur colle souvent des étiquettes mais une chose est sûre, on est capable de porter sur nos frêles épaules bien plus de responsabilités, de peines, de rêves, etc. que nos amis les hommes.

J’ai beaucoup aimé cette lecture.

Wonder mum est de retour pour changer de cape et pour chanter haut et fort l’hymne de la femme. Son humour fait sa force. On rit et on passe un très bon moment avec cette très agréable lecture, la parole d’une femme qui s’adresse à toutes les femmes pour nous dire que peu importe ce que l’on peut vivre, on est toutes merveilleuses, chacune à notre façon.

Citations

« Il y a 10 ans je voulais voyager, dévorer la vie, vibrer ! Aujourd’hui j’ai juste envie de dormir 12 heures d’affilée. Il faut savoir revoir ses exigences à la baisse »

« Il y a les gens qui courent derrière leur bus ou leur train, et il y a ces femmes qui le font EN TALONS AIGUILLES. Merci de bien vouloir noter la nuance de 10 centimètres, et nous filer une médaille. »

Djihane S.

2 réflexions sur “Wonder mum 3: changement de cape

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s