Les filles déchues de Wakewater

Je tiens à remercier les Editions Denoël pour cette lecture.

Titre: Les filles déchues de Wakewater
Auteure: 
Victoria Hope Leslie
Traductrice: Mélanie Trapateau
Éditeur: Editions Denoël 
Nombre de pages: 145
Catégorie:
roman 
Parution: 02/02/2017

Résumé 

Londres, époque victorienne. Le sanatorium de Wakewater est une sinistre bâtisse située sur les bords de la Tamise qui accueille les jeunes femmes dépressives. On retrouve régulièrement des cadavres de noyées échoués à proximité…
Londres, de nos jours. Délaissé pendant des années, Wakewater a été transformé en immeuble dernier cri. C’est ici que s’installe Kirsten, à la suite d’une rupture. Elle espère y trouver la paix, grâce au calme réparateur de la Tamise. Au fil des jours, la jeune femme devient de plus en plus obsédée par les secrets que recèle l’ancien sanatorium. Et si les noyées de Wakewater n’avaient pas dit leur dernier mot?

Avis

Les filles déchues de Wakewater relate l’histoire de deux femmes, à deux époques différentes.   Evelyn vit dans Londres de l’époque victorienne, dans un sanatorium où elle est venue se soigner. De nos jours, ce lieu est transformé en appartements où vit Kirsten. Ces deux femmes qui n’ont rien en commun vont vivre des événements des plus étranges.

Chapitre après chapitre on fait plus amble connaissance avec Evelyn et Kirsten qui semblent solitaires et tristes. Des événements surnaturels vont venir troubler leur quotidien, ce qui m’a rappelé l’ambiance des films: A cure for life et Crimson Peak. L’univers de Victoria Hope Leslie est glauque, très noir et fait froid dans le dos. J’ai bien aimé le petit côté gothique du livre et le fait de découvrir un genre que je n’ai pas l’habitude de lire.

Toutefois, en refermant mon livre, je ne savais pas vraiment quoi en penser. Il m’a certes intriguée mais il m’a laissée comme un goût d’inachevé. Je reste plutôt mitigée concernant la fin de l’histoire car je me demande quelle est la finalité de tout cela. Le texte est très court, il n’a peut être pas pu aller au bout des choses à mon sens. De plus, il n’a pas vraiment su me séduire alors que le tout était bien prometteur.

Les filles déchues de Wakewater est un texte très sombre, avec une histoire où l’eau prend vie, l’auteure joue avec ses représentations et les mêlent à des histoires de fantômes. Même si le roman est prometteur, il n’a malheureusement pas su me séduire. Il trouvera néamoins des lecteurs susceptibles de l’apprécier.

Djihane S.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s