Là où tu iras j’irai

Je tiens à remercier Marie Vareille et les éditions Mazarine pour cette lecture.

Titre: Là où tu iras j’irai
Auteur:
Marie Vareille
Éditeur:
Mazarine
Nombre de pages: 359 
Catégorie:
Comédie
Parution: 15/03/2017

Résumé 

Isabelle rêve d’une vie d’actrice mais mène une vie lambda. Un jour, fauchée, elle accepte pour travail de séduire un jeune veuf sur le point de se remarier. Elle doit alors partir en Italie et se faire passer pour la nourrice de la famille riche famille des Kozlowski. Ce qu’elle n’avait pas prévu, c’est que les enfants lui en font voir de toutes les couleurs.

Avis

J’avais découvert la belle plume de Marie Vareille grâce à Je peux très bien me passer de toi (Chick-litt) puis Elia, la passeuse d’âmes  (Fantasy) deux genres totalement différents

J’irai là où tu iras est une comédie dans laquelle nous faisons la connaissance d’Isabelle. Elle a toujours nourri le rêve de devenir actrice sans jamais y parvenir. A 32 ans, elle n’a pas fait carrière et se contente de petits boulots. Quand son petit ami Quentin lui fait sa demande et lui signifie qu’il voudrait faire sa vie avec elle et avoir des enfants, la jeune femme panique. Va-t-elle accepter sa demande malgré le fait qu’elle déteste les enfants ou va-t-elle plutôt se laisser embarquer dans une opération séduction d’un veuf pour l’empêcher de se remarier ?

J’ai beaucoup aimé cette lecture, même s’il m’a fallu un peu de temps, au début, pour m’y plonger pleinement. La vie d’Isabelle est pleine d’humour et de rebondissements insolites. Tout en elle nous fait sourire, même son chien qui ne ressemble à rien et qui s’appelle Woody Allen. On a l’impression que cette jeune femme refuse de grandir et qu’elle nourrit toujours des rêves de gloire. C’est cela qui là rend très attachante. C’est cette petite étincelle en elle, ce brin de folie et ses frasques/mésaventures (involontaires) qui rendent comique ce roman.

Isabelle nous apprend aussi qu’on n’est pas obligé de rentrer dans un moule pour être heureux: Carrière+mariage/se mettre en couple+ avoir des enfants. J’ai apprécié le fait qu’elle se batte pour défendre ce qu’elle est. Même si elle ne sait pas encore ce qu’elle veut faire de sa vie car à 32 ans on a encore le droit de douter, de se remettre en question et d’être tout simplement humain ou encore, de ne pas vouloir d’enfants. Car oui il y a des femmes qui n’ont pas forcement envie de devenir mère et cela les gens ne semblent pas le comprendre. Alors chapeau bas Isabelle pour ta ténacité.

L’histoire est tantôt loufoque, tantôt attendrissante. Marie Vareille nous réserve aussi plein de surprises. Isabelle va se mettre dans une situation assez délicate et j’ai été curieuse de voir comment elle allait évoluer. Rajoutons à cela, la belle plume de l’auteure. Elle a un style qui lui est propre et c’est très appréciable. Sa manière d’écrire, ses descriptions, les blagues de ses personnages et leurs échanges m’ont fait sourire et passer un très bon moment.

Que serait une comédie sans des personnages drôles et pétillants ? L’auteure nous offre une panoplie de différents profils et c’est à ce demander s’ils ne sortent pas tous du pays des merveilles. Les meilleurs amis d’Isabelle sont de sacrés numéros: Alex qui se retrouve très jeune père malgré lui et qui n’est pas forcement le modèle à suivre, Amina, se cherche encore « culinairement » parlant et bien d’autres encore.

Là où tu iras j’irai une jolie comédie qui arrive à nous surprendre. Avec un humour bien particulier, des personnages loufoques et une histoire drôle et attendrissante. Un roman qui se lit très vite et avec lequel on passe un bon moment. La moral de l’histoire ? « Il en faut peu pour être heureux ».

Djihane S.

Publicités

12 réflexions sur “Là où tu iras j’irai

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s