Elia, la passeuse d’âmes, tome 1

EliaJe remercie chaleureusement Marie Vareille pour cette excellente lecture.

Titre: Elia, la passeuse d’âmes, tome 1
Auteure:
Marie Vareille
Éditeur:
PKJ
Nombre de pages: 317
Catégorie:
fantasy
Parution: 04/05/2016

Résumé de l’éditeur

“Les prophéties ne s’accomplissent que si quelqu’un a suffisamment de courage pour les réaliser”
Elia vit dans une dictature divisée en deux catégories : l’élite, les Kornésiens, et la classe exploitée, réduite en esclavage : les Nosoba. Elia est une Kornésienne. À quinze ans à peine, elle exerce en tant que passeuse d’âmes à l’hôpital de la capitale du pays : elle euthanasie tous ceux qui seraient considérés comme inutiles ou dangereux pour la communauté. Un jour, un jeune Nosoba, de la caste des intouchables parvient à la convaincre de l’aider à s’échapper, alors même qu’elle avait ordre de l’exécuter. Accusée de trahison, Elia s’enfuit…

Avis

J’ai découvert la plume de Marie Vareille grâce à Je peux très bien me passer de toi, une comédie romantique, un tout autre registre donc. J’ai été charmée par ce roman qui fut un coup de cœur. C’est avec beaucoup d’intérêt que j’ai voulu lire Elia, la passeuse d’âmes. Un roman jeunesse de fantasy.

Elia a toujours senti au fond d’elle-même qu’elle était différente, elle était supposée ne pas avoir d’empathie comme les autres passeurs d’âmes mais elle a l’impression de ressentir les choses intensément. Elle appartient à une caste supérieure, celle qui dirige son monde. Un jour, tout change dans la vie de la jeune fille quand elle croise le regard d’un jeune homme appartenant à une caste inférieure. Elle prend une décision à l’encontre de tout ce qu’on lui avait appris et à partir de cet instant, l’aventure commence.

Dès les premières pages d’Elia, le lecteur est plongé dans un univers original et happant. Grâce à la très belle plume de l’auteure, nous sommes transportés au gré de ses mots à travers une histoire qui dévoile, petit à petit, toute sa richesse. L’écriture de Marie Vareille est poétique et soignée, j’ai été séduite par son style et impressionnée par sa maîtrise de cette littérature à laquelle elle s’essaye pour la première fois. Le pari est réussi!

Elia, la passeuse d’âme est le genre de roman qui se dévore. Chaque fin de chapitre est une promesse de rebondissements à venir. Ce que j’ai également apprécié dans ma lecture, ce sont tous ces petits détails parsemés ici et là dans le livre qui nous permettent de comprendre le passé et le présent de cette nouvelle civilisation. Ce que j’attends de tels romans, c’est qu’ils m’offrent un univers original mais aussi crédible et Elia réussit encore une fois le pari.

Il est évident que l’on ne peut totalement apprécier une lecture sans des personnages forts. On en rencontre plusieurs mais mes deux personnages coup de cœur sont indéniablement, notre héroïne Elia, un mélange de fragilité, de force et de détermination. Et, Solstan, dites Sol, le genre de personnage dont on tombe volontiers amoureuse. Sol est loyale, très charismatique et mystérieux. On s’attachera aussi à Tim, Arhia et bien d’autres encore.

Autre point fort de ce roman, il a un univers fort et très évocateur, c’est à dire qu’il a été très facile d’imaginer chaque détail car c’est un roman avec une touche cinématographique. Je serai heureuse de voir Elia sur grand écran ou en série télévisée.

Casting

Emma Stone dans le rôle d’Elia et Ben Barnes pour le rôle de Solstan.

emma-stone-600x275-e1314904589686  Ben

Elia, la passeuse d’âme est évidemment un très beau coup de cœur, un premier tome happant et passionnant. Un univers riche et original, avec des personnages charismatiques. Le tout servi par une très belle plume. Une saga à suivre de très près. Assurément addictive!

Djihane S.

Publicités

8 réflexions sur “Elia, la passeuse d’âmes, tome 1

  1. Pingback: Challenge jeunesse / Young Adult | Les instants volés à la vie

  2. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #5] Bilan 8 – Muti et ses livres

  3. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #5] Bilan 9 – Muti et ses livres

  4. Pingback: Là où tu iras j’irai | Les instants volés à la vie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s