Marquer les ombres

Je tiens à remercier les Editions Nathan pour cette lecture.

Titre: Marquer les ombres
Auteure:
Veronica Roth
Traductrice: Anne Delcourt
Éditeur: Nathan
Nombre de pages: 471
Catégorie:
Fantastique
Parution: 17/01/2017

Résumé

Dans une galaxie dominée par une fédération de neuf planètes, certains êtres possèdent un “don”, un pouvoir unique. Akos, de la pacifique nation de Thuvhé, et Cyra, soeur du tyran qui gouverne les Shotet, sont de ceux-là. Mais leurs dons les rendent, eux plus que tout autre, à la fois puissants et vulnérables. Tout dans leurs origines les oppose. Les obstacles entre leurs peuples, entre leurs familles, sont dangereux et insurmontables. Pourtant, pour survivre, ils doivent s’aider… ou décider de se détruire.

Avis

Vu le nombre de critiques négatives cumulées par le nouveau titre de Veronica Roth, je ne m’attendais à rien. J’appréhendais même ma lecture. Comme quoi, il ne faut jamais se fier aux avis des autres aveuglément, j’ai beaucoup aimé Marquer les ombres. Je connaissais Divergente via les films et non par les livres, je découvrais donc le style de cette auteure. Je trouve qu’il n’a rien d’extraordinaire, les paragraphes de description m’ont paru un peu lourds mais l’histoire était intéressante. Les personnes ayant détesté le livre ont sans doute fixé la barre trop haut.

Au début, je dois avouer ne pas avoir accroché. C’est un peu un monde de bisounours offert par le point de vue d’Akos. Et pour cause, il est Thuvesit, habitant d’une nation pacifique où tout se passe pour le mieux. J’ai commencé à apprécier ma lecture grâce aux chapitres de Cyra, la sœur du tyran Shotet, de l’autre nation de la planète, les méchants si on peut dire. Grâce aux chapitres d’Akos, on apprend que les Shotet et les Thuvésit sont ennemis depuis toujours.

Ces chapitres sont surtout la pour poser les bases de la nouvelles série de Veronica Roth, un poil ennuyants mais indispensables. Une fois compris que chaque personne obtient un don (appelé don-flux)  pendant la puberté et que certains sont élus du destin, possédant une destiné inéluctable (Ces destins sont toujours identiques dans chaque vision différente de l’avenir des Oracles), l’intrigue commence réellement.

J’ai aimé le déroulement de l’histoire proposée par l’auteure. N’ayant pas lu beaucoup ce genre littéraire, j’ai été surpris la plupart du temps (Même si certains éléments sont prévisibles). Même si on peut se poser des questions sur l’évolution de la relation entre Akos et Cyra, j’ai adhéré et apprécié. Elle démarre étrangement mais par la suite je l’ai trouvée légitime. Tout comme le fait qu’Akos ne veuille pas fuir sans son frère. J’ai beaucoup aimé suivre la vie d’Akos en territoire ennemi mais via le point de vue de Cyra, à la première personne.

Malgré un début poussif, l’histoire prend son envol au bout de quelques chapitres. L’intrigue m’a passionné et j’ai aimé les personnages tous plus différents les uns des autres. Le système de destin et de don-flux lui aussi était intéressant. J’ai hâte de lire la suite, même si j’aurais préféré voir l’histoire s’arrêter à ce tome 1.

Fabien S.

Publicités

4 réflexions sur “Marquer les ombres

  1. C’est vrai que ce roman reçoit beaucoup d’avis divergents (oui, oui, c’était un petit clin d’oeil à l’auteure… ^^). Mais l’histoire a tout de même l’air intrigante… J’attendrai certainement la sortie de tous les tomes pour m’y mettre. A voir… 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s