Everything, everything

Je tiens à remercier les éditions Bayard pour cette lecture.

Titre: Everything, everything
Auteure: 
Nicola Yoon
Traducteur: Éric Chevreau
Éditeur: 
Bayard jeunesse
Nombre de pages: 363
Catégorie: 
Young adult
Parution : 06/2017

Résumé

Ma maladie est aussi rare que célèbre, mais vous la connaissez sans doute sous le nom de « maladie de l’enfant-bulle ». En gros, je suis allergique au monde. Je viens d’avoir dix-huit ans, et je n’ai jamais mis un pied dehors. Un jour, un camion de déménagement arrive. Je regarde par la fenêtre et je le vois. Le fils des nouveaux voisins est grand, mince et habillé tout en noir. Il remarque que je l’observe, et nos yeux se croisent pour la première fois. Dans la vie, on ne peut pas tout prévoir, mais on peut prévoir certaines choses. Par exemple, je vais certainement tomber amoureuse de lui. Et ce sera certainement un désastre.

Avis

Maddy a toujours vécu isolée du monde. Elle est atteinte d’une maladie rare que l’on surnomme la maladie de « l’enfant-bulle ». Elle n’a jamais remis en question son mode de vie jusqu’au jour où de nouveaux voisins emménagent dans la maison en face de la sienne. C’est ainsi qu’Olly va faire son entrée dans son quotidien organisé au millimètre près.

Quelle lecture rafraîchissante. J’ai adoré ce roman et la plume de Nicola Yoon: drôle, pétillante et pleine de sensibilité. Le texte est même ponctué de quelques dessins qui viennent enrichir le tout.  Everything, everything ne se lit pas mais se dévore. Ce roman est un page-turner car je n’ai pas pu m’arrêter avant de l’avoir fini, chaque chapitre nous réserve son lot de surprises et d’émotions.

Je me suis attachée à Maddy, ce bout de femme intelligente et grande amoureuse des livres. Je suis tombée sous le charme de sa personnalité et de son brin d’humour. Sa rencontre avec Olly va faire exploser sa bulle et lui faire expérimenter des sensations qu’elle n’avait pas ressenti auparavant. ce jeune homme amateur de cascades et aventurier dans l’âme va lui enseigner ce que le mot vivre veut dire. On suit l’évolution de leur relation tantôt le sourire aux lèvres, tantôt le cœur serré.

En plus de personnages hauts en couleurs, l’histoire est originale et surtout surprenante. J’étais loin d’imaginer un tel dénouement. Cette histoire qui peut paraître clichée ou déjà vue est en réalité bien plus profonde que l’on ne le croit. Nicola Yoon embarque notre petit coeur pour l’emplir d’amour et d’espoir.

Everything, everything est une aventure émotionnelle addictive. Avec des personnages aussi attachants que touchants. Une magnifique histoire sur le premier amour, le deuil et les relations familiales. En refermant notre livre, les larmes aux yeux, on se rend compte à quel point la vie est précieuse et qu’il est nécessaire d’en savourer chaque seconde comme si c’était la dernière. J’ai adoré cette belle pépite et j’ai hâte de voir le film.

Djihane S.

8 réflexions sur “Everything, everything

  1. J’en ai pas mal entendu parler et il paraît qu’effectivement au début les lecteurs s’attendent à des clichés mais qu’il y a un retournement de situation au cours du livre qui change la donne. En tout cas il est dans ma wish list!

    Aimé par 1 personne

  2. Pingback: Everything, everything (film) | Les instants volés à la vie

  3. Pingback: The sun is also a star | Les instants volés à la vie

  4. Pingback: CONCOURS: 3 ans du blog #2 ( Evrything Everything x2) | Les instants volés à la vie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s