Aromantic (love) story, tome 1

Titre:  Aromantic (love) story, tome 1
Auteure: 
Haruka Ono
Traducteur: 
Satoko Fujimoto
Éditeur: 
Akata
Nombre de pages:
 199
Catégorie: 
Shôjo
Parution : 
03/05/2018

Résumé

Kiryu est autrice de manga, et ce qu’elle adore par dessus tout, ce sont les shônen mangas bien sociaux, à l’ancienne ! Le problème, c’est que ce genre ne marche plus du tout, ces derniers temps… Et du coup, pour essayer de vraiment lancer sa carrière, son éditeur lui propose (impose ?) de se lancer dans un autre genre de shônen : le harem manga ! Gros hic : elle n’y comprend rien, elle n’aime pas ça et surtout… elle ne s’intéresse pas du tout à l’amour !! Bien malgré elle, elle commence malgré tout à dessiner un shônen romantique pas très intéressant… dont le succès est FULGURANT ! Son titre devient un poids lourd du magazine de prépublication, et est même adapté en anime ! La voilà forcée (et condamnée) à continuer de dessiner un shônen romantique… alors qu’elle ne comprend rien à l’amour ! Elle ne voit même pas, autour d’elle, son jeune assistant ou le producteur qui s’intéressent à elle…

Avis

Voici un manga original et surprenant. Il relate l’histoire de Futaba, une mangaka de 32 ans. Célibataire, elle ne cherche pas pour autant à être en couple ou à tomber amoureuse. Tous ces concepts sont pour elle étranges et étrangers. C’est pour cela que c’est totalement loufoque qu’elle soit l’auteure d’un shôjo à succès (qu’elle a créé sous la contrainte de son éditeur).

Cette femme étrangère à toute notion de couple, d’amour ou de vie commune avec homme ou femme va devoir faire face à deux courtisans inattendus: son assistant de 20 ans et un collègue scénariste de 40 ans. C’est en cela que réside l’originalité de ce titre et son humour, Futaba n’est intéressée par aucun de ces hommes, elle n’a aucun intérêt ou désir sexuel envers le sexe opposé ou son propre sexe.

Le manga est non seulement féministe mais il aborde des catégories sexuelles dont on ne parle que rarement dans la littérature. Haruka Ono aborde, avec finesse, la pression sociale qui pèse sur les femmes: elles doivent être forcement en couple, mariées et avec enfants. Futaba a une belle carrière de mangaka à succès, sa famille, certaines personnes de son entourage et surtout la société supposent que parce que c’est une femme, elle est indéniablement intéressée par la quête de l’amour. L’asexualité existe mais ne semble pas faire partie des options de catégorisation des hommes ou des femmes.

J’ai eu du mal à m’immerger dans le manga au début, mais une fois habituée au style de l’auteure, j’ai beaucoup aimé ce titre atypique. Les personnages sont, eux aussi, originaux. Futuba est attachante et complètement étrange. On a vraiment l’impression qu’elle débarque d’une autre planète. Ses deux soupirants ont deux personnalités totalement opposées, l’un ressemble à un psychopathe, l’autre a l’air d’un séducteur manipulateur.

Aromantic (love) story est atypique, avec un humour décalé et une héroïne forte, engagée et attachée à ses idées. Elle ne se laisse pas démonter par les pressions sociales qui pèse sur les femmes. Haruka Ono réussit à parler de sujets sérieux, en nous faisant rire. J’ai beaucoup aimé ce titre.

Djihane S.

Publicités

4 réflexions sur “Aromantic (love) story, tome 1

  1. Pingback: Bilan lectures mai 2018 | Les instants volés à la vie

  2. Pingback: Boite aux lettres #157 | Les instants volés à la vie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s