Les ombres de Julia, tome 2: La créature intérieure

Je tiens à remercier les Editions Milan pour cette lecture.

Titre: Les ombres de Julia, tome 2: La créature intérieure
Auteure: 
Catherine Egan
Traductrice: Jacqueline Odin
Éditeur: 
Milan/ Page turners
Nombre de pages: 490
Catégorie: 
Jeunesse – Fantasy
Parution : 09/01/2019

Résumé

Julia et un groupe hétéroclite de révolutionnaires, de savants et de voleurs ont traversé les océans et les déserts pour arriver dans la ville de Tianshi, où ils espèrent trouver un certain Ko Dan, le seul sorcier capable de défaire le terrible sortilège qui lie le petit Théo à une magie ancienne et destructrice. Le Xianren Cazmir veut cette magie, au prix de la vie de Théo s’il le faut, et, pendant que Julia et ses compagnons cherchent Ko Dan, les assassins de Cazmir les traquent, eux. Julia, qui s’est juré de protéger Théo, peut gérer le danger. Ce qui l’effraie vraiment se trouve en elle. Son étrange capacité à se rendre invisible a pris une nouvelle tournure, plus inquiétante, à mesure que Julia l’apprivoise et l’explore : elle peut maintenant disparaître si complètement que c’est comme si elle entrait dans un autre monde. Un monde infernal, rempli de créatures difformes qui semblent la reconnaître et la considérer comme l’une des leurs.

Chronique du tome 1

Avis

J’ai beaucoup aimé le premier tome de cette saga et j’attendais avec impatience la suite. Globalement je n’ai pas été déçu par ce second tome. J’ai été ravi de trouver un glossaire des personnages au début du livre pour me remémorer le nom des personnages ainsi que le rôle qu’ils ont joué précédemment. Cependant, pour une fois, ce rappel n’était pas forcément nécessaire. L’auteure nous rappelle habillement les détails du tome précédent, que ça soit sur les personnages, les lieux ou l’intrigue principale. On rentre donc en douceur dans ce deuxième tome. On réapprend à connaitre les personnages et on en vient à se dire qu’on ne les a jamais quittés.

En revanche, la carte de la ville de Tianshi présente au début du livre m’a été bien utile. Cette ville située dans l’empire du Yongguo est assez proche de nos pays asiatiques. Les noms des personnages, des villes ou des rues ont tendance a tous se ressembler pour nous autres occidentaux. Moi qui aime savoir précisément où se passe l’intrigue, sans la carte je n’aurais pas pu savoir où se trouvait Nanmu par rapport à Dongshui ou Shou-Shu par exemple.

L’histoire commence donc doucement avec un rappel de la situation de Julia et de son groupe ainsi que les explications du contexte actuel. Il y a une longue phase de découverte de Tianshi, la ville ou se passe l’intrigue de ce deuxième tome, puis arrivé vers le milieu du livre, ça démarre vraiment. Ça peut sembler long mais j’ai eu beaucoup de plaisir en explorant cette ville avec Julia et une fois que les rebondissements arrivent, ça ne s’arrête plus. Le rythme devient frénétique, les actions des uns et des autres se rejoignent pour un final explosif. Je ne pouvais plus m’arrêter de lire tellement j’étais happé par les aventures de Julia. Impossible de deviner quoi que ce soit à propos des révélations finales.

Malgré un début assez lent, ce tome 2 des Ombres de Julia est un coup de cœur.

Fabien S.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s