Made in heaven, tome 1

Je remercie les éditions Akata pour cette lecture.

Titre: Made in heaven, tome 1
Auteure: 
Ako Shimaki
Traductrice: Marie-Saskia Raynal
Éditeur: Akata
Collection: WTF
Nombre de pages:
 192
Catégorie:
shojo
Parution :
10/10/2018

Résumé 

Dans une vie antérieure, Atsurô Nogi était un moine bouddhiste, et il avait juré de rester vierge toute sa vie. Mais est-il destiné aux mêmes choix tout au long de ses réincarnations ?! Quoi qu’il en soit, de nos jours, le voilà devenu mangaka. Et malgré son pucelage, il affirme pouvoir dessiner n’importe quelle scène de sexe ! Grâce à ses talents, bien qu’auteur débutant, il se retrouve en charge d’une nouvelle série au sein du prestigieux Weekly Shônen Gump ! C’est alors que Kanade, jeune femme à la très (très très) forte poitrine, devient son assistante. D’abord hypnotisé par les attributs de la demoiselle, il réalise très vite que pour pouvoir dessiner de voluptueux mamelons bien réalistes, il va devoir en palper avant… Tout cela par pur professionnalisme, bien évidemment ! il lui demande alors l’autorisation de la tripoter… comment réagira-t-elle ?

Avis

Je lis beaucoup de manga de chez Akata mais je n’ai jamais osé lire des titres de la collection WTF qui a l’air complètement déjantée. Je ne regrette pas d’avoir lu le premier tome de Made in heaven, grâce auquel j’ai passé un bon moment.

Atsurô Nogi est un mangaka débutant mais le succès commence à lui sourire. Sa particularité, il est vierge et affirme pouvoir dessiner n’importe quelle scène de sexe sans avoir d’expérience dans le domaine. Le plus étrange, ce qu’il dessine semble lui être inspiré d’une de ses vies antérieures, même s’il ne s’en rend pas compte. Dans cette ancienne vie, il était moine et il a jugé de rester chaste toute sa vie. Dans ces deux vies, un personnage féminin fait son entrée pour chambouler toutes ses certitudes: Kanade.

J’ai beaucoup aimé ce premier tome, j’ai bien ri et cette collection est bien évidemment complètement décalée. La grosse poitrine de Kanade est souvent mise en avant et devient l’obsession de notre apprenti mangaka. Cela donne des situations à faire saigner du nez Nogi. Ce que j’ai d’ailleurs apprécié, c’est que même si Ako Shimaki dessine des scènes sexy, elle ne tombe jamais dans la vulgarité. L’humour est toujours présent et reste le but premier de cette histoire.

Les personnages sont très attachants, on compatit à la détresse et l’inexpérience de Nogi dans son ancienne vie ou la nouvelle. L’auteure introduit d’ailleurs des retournements de situations intéressants pour pimenter son histoire et nous surprendre. Une fois le manga refermé, j’avais envie de découvrir la suite. Je me demande comment Ako Shimaki  va faire évoluer la sufureuse Kanade dans la vie de Nogi…

Humour, situations rocambolesques, retournements de situations, nez qui saignent et grosse poitrine font bon ménage dans Made in heaven. Un manga à découvrir. J’ai beaucoup aimé.

Djihane s.

Publicités

6 réflexions sur “Made in heaven, tome 1

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s