Les chroniques de Nicci tome 3: Le siège de pierre

Je tiens à remercier les éditions Bragelonne pour cette lecture.

Titre: Les chroniques de Nicci tome 3: Le siège de pierre
Auteure: Terry Goodkind
Éditeur:
Bragelonne
Traducteur:
Jean Claude Mallé
Parution :
12 juin 2019
Catégorie:
Fantasy
Nombre de pages:
552

Résumé de l’éditeur

Alors que les émeutes font rage à Ildakar, le sorcier en chef Maxime, dépassé par les conséquences de son double jeu, juge opportun de s’enfuir – en confiant à d’autres le soin de réparer ses dégâts. Mais avant de disparaître il lève son sort de pétrification, portant ainsi un dernier coup en traître à la ville.

Décidés à reprendre leur route, Nicci, Nathan et Bannon sont contraints de changer d’avis, car ils ne peuvent refuser de défendre la cité de légende. Or, revenus à la vie contre toute attente, le général Utros et ses hommes rêvent de vengeance. Après quinze siècles de sommeil, les conséquences menacent d’être dévastatrices…

Avis

Les chroniques de Nicci: 1. La maîtresse de la mort – 2. Le linceul de l’éternité 

Après un premier tome introducteur, un second qui lance une intrigue sur plusieurs tomes, ce troisième volet montre toute l’ingéniosité de l’auteur pour construire une longue histoire crédible, en utilisant tous les éléments qu’il a imaginés au fur et à mesure. En utilisant toute les cartes qu’il a en mains, Terry Goodkind tisse une toile gigantesque où le destin de tous les héros s’entremêlent.

Nous suivons toujours Nicci, Nathan Rahl et leur compagnon de voyage Bannon Farmer. On alterne leurs points de vue auxquels s’ajoutent ceux des nouveaux personnages (Et/ou anciens, selon si on a lu l’Épée de vérité) et des antagonistes. C’est une véritable fresque de fantasy qui nous ait donné de lire. Un univers riche avec des personnages formidables. Un monde avec une véritable histoire, qu’on peut lire dans le cycle de l’Épée de vérité, mais aussi bien avant ça, comme nous le révèle certains personnages vieux de quinze siècles.

Plusieurs intrigues se construisent au fil des pages maintenant, mais chacune a un lien avec les autres. Toutes finiront par se croiser donnant ainsi un nouveau virage à l’intrigue principale. C’est dans ces moments précis qu’on se rend compte de tout le talent de l’auteur. Il prévoit son histoire à l’avance et construit tout autour de ces moments clés. Une intrigue ou un personnage peut prendre sens 1000 pages après son introduction tout en étant plaisant à lire tout du long.

Ce troisième tome est un coup de cœur encore plus grand que pour les deux premiers tomes. Je suis totalement sous le charme de l’histoire narrée, de l’univers créé et du style de l’auteur. Je continuerai assurément ce cycle et commencerai certainement l’Épée de vérité quand j’aurai le temps. Les chapitres sont courts et l’intrigue avance vite malgré toutes les péripéties qu’il y a. Un vrai plaisir de lire du Goodkind.

Fabien S.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s