J’ai mal et pourtant, ça ne se voit pas…

Titre: J’ai mal et pourtant, ça ne se voit pas…
Auteurs: Lucile De Pesloüan et Geneviève Darling
Éditeur: Editions de l’Isatis
Collection: Album
Nombre de pages: 56
Parution: 29/10/2018

Résumé

On peut souffrir de l’intérieur et n’avoir aucun bleu sur le visage, aucune ecchymose à montrer. Difficile d’imaginer ce qui se passe à l’intérieur, de voir la tempête et les fusées qui traversent nos pensées. Une vingtaine de personnages confient ici, en textes et en images, un petit moment de leur détresse avec le quotidien qui continue, inlassablement, de tourner autour. Un roman graphique qui aborde le thème de la santé mentale de manière intime et sans complaisance avec des illustrations poétiques et métaphoriques qui s’ancrent complètement dans la réalité. Ce livre s’adresse à tous, autant ceux qui souffrent de troubles psychologiques et qui vont se reconnaître dans les personnages, que ceux en bonne santé qui ont du mal à comprendre la réalité des personnes en souffrance. Le livre Pourquoi les filles ont mal au ventre ? des mêmes créatrices est paru en septembre 2017 et a connu un vif succès. Il a reçu le Prix Espiègle, remis par les bibliothécaires du secondaire du Québec, en 2018.

Avis

Lucile De Pesloüan et Geneviève Darling ont déjà collaboré sur un ouvrage dans la même collection qui s’appelle Pourquoi les filles ont mal au ventre ? que j’avais adoré. Le livre a été publié chez les éditions Hachette contrairement au second. Il est néamoins disponible dans une édition Canadienne: Les éditions de l’Isalis.

Le premier ouvrage portait sur le malaise que ressentent les femmes au quotidien. Dans J’ai mal et pourtant, ça ne se voit pas… le sujet est peu plus vaste et englobe les troubles psychologiques des plus simples au plus complexes et l’incompréhension qu’ils peuvent engendrer. Ce n’est pas parce que les blessures psychologiques ne se voient pas qu’elles ne sont pas là et qu’elles ne font pas autant mal qu’une blessure physique.

« Nos bleus sont  sont souvent invisibles et si on les rend publics, ils peuvent se retourner contre nous. La société préfère souvent ne pas les voir. »

Grâce à des témoignages fictifs mais tellement justes, Lucile De Pesloüan nous offre un texte qui trouvera échos dans le cœur de plus d’un lecteur. J’ai encore une fois adoré cette découverte. Les sujets abordés sont divers: suicide, anorexie, boulimie, anxiété, estime de soi, etc. On a vraiment l’impression que ces témoignages viennent de vraies personnes. L’auteure s’est d’ailleurs inspirée de sa propre expérience, de celle de son entourage et d’échanges qu’elle a eu sur internet. C’est réaliste et ça donne des frissons quand on tombe sur des mots que l’on aurait pu nous-mêmes prononcer.

« C’est fou d’avoir tout le temps peur. J’en arrive à avoir peur d’avoir peur. »

J’ai mal et pourtant ça ne se voit pas, à travers des témoignages fictifs réalistes m’a touchée en plein cœur. Il met l’accent sur tous ces maux que l’on ressent mais que l’on ne voit pas. La difficulté d’en parler et incompréhension sociale généralisée. Ne sont-ils pas aussi importants et destructeurs pour autant? Un très beau texte agrémenté de très belles illustrations bleutées de Geneviève Darling.

« Je passe mon temps à regarder la vie extraordinaire des autres sur Instagram… je ne pense qu’à ça. »

Djihane S.

10 réflexions sur “J’ai mal et pourtant, ça ne se voit pas…

  1. Pingback: Bilan lectures mars 2020 | Les instants volés à la vie

  2. Au niveau intérêt de l’histoire, oui ça pourrait être intéressant, par contre je n’aurai sans pas de moyen d’investir dedans, et surtout pas plein tarif.
    Il faudrait feuilleter un peu aussi pour voir l’intérieur
    Peut être un jour, peut être jamais, ce n’est pas entièrement moi qui décide.
    Merci quand même pour la découverte, je le mets dans ma wish list

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s