Les faucons de Raverra, tome 3 : L’Empire libéré

Je tiens à remercier les éditions Bragelonne pour cette lecture.

Titre: Les faucons de Raverra, tome 3: l’empire libéré
Auteure: Melissa Caruso
Éditeur: Bragelonne
Collection: Big bang
Parution :
18/03/2020
Catégorie: 
Fantasy young adult
Nombre de pages: 
700

Résumé

Alors que la neige tient à distance les armées conquérantes du seigneur Ruven, dame Amalia Cornaro et la sorcière du feu Zaira tentent de changer le sort des mages de l’Empire raverrain, s’attirant l’inimitié des puissants prêts à tout pour garder le contrôle de la magie. Mais durant la plus grande mascarade de la Cité Sérénissime, Ruven frappe au cœur même de l’Empire – une attaque dévastatrice visant ce qu’Amalia a de plus cher. Pour avoir une chance de le vaincre, Amalia et Zaira devront affronter leurs pires cauchemars, révéler leurs plus noirs secrets et libérer le feu le plus destructeur de la sorcière…

Avis

Les faucons de Raverra: 1. La sorcière captive – 2. L’héritière rebelle

Quand j’ai refermé ce dernier tome de la trilogie des faucons de Raverra, le premier mot qui m’est venu en tête est: « wow ». Je crois que j’ai retenu mon souffle du début jusqu’à la fin du livre tellement c’était happant, addictif et diablement bien tourné. Il est rare de lire une saga dont la qualité monte crescendo: alors que j’avais juste beaucoup aimé le premier tome, le second a été un gros coup de cœur car Melissa Caruso a su insuffler une dynamique vertigineuse à son intrigue.

Dès les premiers chapitres j’ai su que ce dernier tome allait aussi être un gros coup de cœur. Aucun temps mort, les événements s’enchaînent. Ils sont imprévisibles et surprenants. De ce fait, l’action est au rendez-vous et m’a tenue en haleine jusqu’au final sublime que Melissa Caruso nous offre. Une conclusion crédible loin de tout fan-service, c’était magistral. Les machinations politiques se complexifient, tous les coups sont désormais permis, l’intrigue est savamment bien orchestrée au point de donner au roman un rythme dynamique bien soutenu. Cette lecture a été joussive!

L’un des points forts de cette trilogie et de ce tome c’est son univers riche et complexe. Coup de cœur pour ce monde, son fonctionnement, le système de magie imaginé par l’auteure. L’empire sérénissime est un monde à lui seul avec les différentes hiérarchies qui le gouvernent, il tirent sa puissance et sa suprématie non seulement de cerveaux ingénieux qui le dirigent mais également de son système de contrôle de la magie des mages: les mues avec leur faucons et fauconniers. A l’opposé, la société des Hauts ensorceleurs constituée de plusieurs territoires dirigées par des mages puissants et immortels. Au cœur de ces deux univers un ennemi redoutable et impossible à tuer! Un antagoniste avec un charisme fou et qui donne froid dans le dos. On a du mal à ne pas l’admirer autant qu’on le déteste.

La galerie d’excellents personnages que Melissa Caruso nous offre est un régal. Chapeau pour les figures féminines fortes et puissantes tels que la mère de l’héroïne, fin stratège. Coup de cœur pour Zaira, la mage du feu, avec son humour à couper au couteau, sa forte personnalité et son franc parler. Coup de cœur pour Amalia intelligente et redoutable stratège, elle a eu une évolution progressive jusqu’à devenir une héroïne impressionnante. Leurs homologues masculins ne manquent pas non plus de charisme: Le dévoué et courageux Marcello, le mystérieux et magnifique Kathe, le diabolique Ruven. Encore une fois, l’auteure fait un sans faute!

Vous l’avez compris cette trilogie est à lire d’urgence, gros coup de cœur pour un univers et une intrigue diablement bien orchestrées, riches et complexes. Une superbe plume immersive et maîtrisée. une galerie de personnages charismatiques dont des héroïnes féminines et féministes et une histoire surprenante, original et addictive. Ce troisième tome nous offre une conclusion magistrale et bon nombre de scènes mémorables, c’était jouissif. L’une des meilleures fantasy que j’ai pu découvrir.

Citations

« C’était la géographie de l’enfer, inscrite sur la terre en lettres de feu et de mort. »

« Je détiens à la fois les instruments de la paix et ceux de la guerre, et si je joue la mauvaise main au mauvais moment, tout se brisera comme du verre dans une boutique bondée. »

Djihane S.

5 réflexions sur “Les faucons de Raverra, tome 3 : L’Empire libéré

  1. Ce sera ma première lecture de la semaine qui vient et avec une aussi belle chronique que la tienne, je n’ai qu’une envie me jeter dessus en croisant les doigts pour avoir le même coup de coeur que toi !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s