Cœur à corps

Je tiens à remercier la collection &Moi pour cette lecture.

Titre: Cœur à corps
Auteure:  
Emilie Collins
Éditeur: JC Lattès
Collection: &Moi
Catégorie: romance contemporaine
Parution : 07/03/2018
Nombre de pages: 339

Résumé

Lorsqu’elle voit partir en fumée l’atelier familial, Romane est dévastée. Charles, son petit ami, se trouvait à l’intérieur et semble être à l’origine de l’explosion, délibérément… Comment a-t-il pu en arriver là ? Certes, il était au plus mal depuis qu’Erik Barn, jeune photographe, s’était fait un nom en lui volant l’un de ses clichés. Romane est déterminée à se venger d’Erik. Elle ne s’attendait toutefois pas à découvrir un homme aussi troublant, passionné par son art…

Avis

Après L’autre chemin et Les délices d’Ève, Emilie Collins revient avec un nouveau roman Cœur à corps qui nous embarque dans l’univers de la photographie. J’aime beaucoup le fait qu’avec cette auteure, chacune de ses histoires ait une identité, Les délices d’Ève c’était la gastronomie par exemple.

Dès les premières lignes du roman, Romane est plongée dans le désarroi. Elle perd l’homme qu’elle aime qui se suicide et détruit par la même occasion l’atelier familial dans lequel elle crée des bijoux. Envahie par un sentiment d’injustice, la jeune femme et ses sœurs décident de venger la mort de Charles en démasquant celui qui l’a poussé à cet acte. Erik Barn, le photographe qui a volé la photo de Charles, grâce à laquelle il a obtenu un prestigieux prix.

Entre enquête, photographies, sensualité et romance, Emilie Collins a su, encore une fois, nous offrir un texte original. J’ai beaucoup aimé l’histoire de Romane et d’Erik. J’étais loin d’imaginer tous les rebondissements qui allaient les mener à se découvrir. J’étais d’ailleurs curieuse de savoir comment l’auteure allait construire une relation entre ces deux-là, lorsque l’on sait que Romane est animée par une haine profonde envers celui qui a poussé son petit ami au suicide.

Ce que j’ai également apprécié dans Corps à corps, c’est la place de l’art dans ce texte. Des photos sont mises ici et là dans le roman mais elles ont du sens et elles donnent sens au récit. Nous retrouvons aussi, une part de Street art et de création de bijoux à travers Romane, son amour pour les pierres et comment elle les façonne pour leur donner une forme et leur donner une seconde vie. Tout cela transforme notre lecture en une belle expérience riche culturellement.

Et j’ai bien évidemment apprécié les personnages. Romane est une passionnée, elle se laisse souvent guider par ses émotions, sensible, parfois naïve et on l’aime parce qu’elle nous touche. Sa relation avec ses sœurs, Alexianne et Méline et sa mère est émouvante, elles sont toutes différentes les unes des autres: de drôles de dames, un joli bouquet de personnalités. Quand le beau Erik débarque dans la vie de Romane, le trouble s’installe. On peut le détester au début pour son arrogance mais au fur et à mesure, il se dévoile en tant qu’artiste passionné puis en tant qu’amant sensuel.

J’ai beaucoup aimé Cœur à corps parce qu’il nous offre toute une palette d’émotions et le tout est porté par une véritable identité artistique exprimée essentiellement à travers des photographies que l’on retrouve ici et là dans le texte. L’amour de l’art, l’amour de soi puis l’amour tout simplement s’exprime à travers des personnages touchants, sensuels et sexy.

Djihane S.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s