Un été à emporter

Je tiens à remercier les Editions Milan pour cette lecture.

Titre: Un été à emporter
Auteure: 
Maurene Goo
Traducteur: Alison Jacquet-Robert
Éditeur: Milan/ Page turners
Nombre de pages: 317
Catégorie: 
young adult
Parution : 17/06/2020

Résumé

Clara Shin est une fille cool. Ses amis sont cool aussi
En cours, ils ne prennent rien au sérieux, et c’est souvent la très studieuse Rose Carver qui est victime de leur nombreuses farces. Or, justement, après une blague qui tourne mal, Clara et Rose en viennent aux mains et mettent le feu à l’auditorium de leur lycée. Leur punition sera exemplaire : les deux ennemies vont devoir travailler dans le foodtruck du père de Clara, ensemble… pendant tout l’été !

Avis

Un été à emporter relate l’histoire de Clara Shin, une lycéenne blagueuse et qui ne prend rien au sérieux avec sa bande d’amis. Tout le contraire de la studieuse et sérieuse Rose. Ces deux-là se détestent et elle vont devoir faire équipe tout l’été pour travailler dans le foodtruck du père de Clara. Conséquence d’une farce qui tourne mal et qui a failli mettre le feu au lycée.

J’avais tellement adoré 24 épisodes pour lui plaire de la même auteure que je me réjouissais de découvrir son second titre. Même si j’ai bien aimé le tout, notamment grâce à la personnalité déjantée de Clara, je n’ai pas retrouvé ce petit quelque chose en plus que j’avais tant aimé dans le précédent roman de Maurene Goo. Clara est une héroïne pétillante, drôle et elle peut vite être le cauchemar des adultes ou celui d’autres camarades. Rose étant son opposé, l’intérêt résidait de voir comment ces deux adolescentes si différentes allaient s’en sortir, sans s’entre tuer, dans le foodtruck, surtout si l’on ajoute un garçon à l’équation. C’était donc sympathique de suivre ce duo incompatible et de voir son évolution.

Je n’ai toutefois pas été passionnée par cette lecture. L‘histoire reste pour moi assez classique et les personnages mis à part, je m’attendais à retrouver la même originalité que dans 24 épisodes pour lui plaire. Il me manquait quelque chose. Le roman se lit vite mais j’ai trouvé que le récit manquait de rebondissements intéressants. Suivre l’été de deux adolescentes qui ne s’entendent pas était assez prévisible en soi. Et je serai passée à côté de cette lecture si Maurene Goo n’avait pas cette capacité à nous offrir des protagonistes hauts en couleurs. En somme, ceux-là ont sauvé ma lecture même si l’histoire n’était pas assez aboutie, qu’on restait en surface de que l’auteure aurait pu nous proposer.

Une lecture estivale sympathique, avec des personnages hauts en couleurs. J’ai bien aimé même si j’ai trouvé l’histoire classique et prévisible.

Djihane S.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s