Ça reste entre nous, tome 1

Je remercie les éditions Kana pour cette lecture.

Titre: Ça reste entre nous, tome 1
Auteure: Haru Aoi
Traductrice:Sophie Lucas
Éditeur: Kana
Nombre de pages: 192
Catégorie: 
Shôjo
Parution : 28/08/2020

Résumé

Towako, présidente du conseil des élèves, est autant réputée pour sa moralité irréprochable, qui lui vaut la confiance des enseignants et des élèves, que pour sa haine apparente des garçons. Sa rencontre avec Yui, un élève plus jeune, va dévoiler un aspect caché de sa personnalité et engendrer le début d’une relation « interdite » …

Avis

Towako est la lycéenne de terminale parfaite: présidente du conseil des élèves, excellente élève et avec un comportement irréprochable. Elle est connue pour sa haine des garçons. Quand elle rencontre Yui, un élève de première année, il va faire ressortir, malgré elle, un aspect de sa personnalité qu’elle gardait secret.

Voici un titre qui m’a troublée. La première partie était assez déconcertante, j’avais peur que le manga nous amène sur une pente très glissante: une relation sans consentement. Cela à cause du comportement de Yui qui était assez entreprenant avec Towako. Et ça ne m’a pas plu, je l’avoue. La seconde partie rattrape le coup avec un retournement de situation qui a dissipé le malaise que je ressentais au début. À partir de ce moment, j’ai trouvé la thématique abordée intéressante: ce n’est pas tous les jours que l’on parle de fantasmes féminins. J’ai apprécié le fait que Towako reprenne le contrôle!

De ce fait, j’ai bien aimé ce premier tome et je suis curieuse de voir comment Haru Aoi va faire évoluer les personnages, leur relation et surtout, que va-t-elle faire avec une telle fin qui m’a surprise. La série se terminera en 3 tomes, les choses ne vont donc pas s’éterniser avant d’arriver au dénouement.

Towako est une jeune lycéenne à qui l’on a appris que c’était tabou d’avoir des désirs et qu’une femme devrait avoir honte de ressentir cela. J’ai eu de la peine pour elle et son combat pour montrer sa haine pour les garçons publiquement alors qu’elle aussi rêve des mêmes choses que ses camarades. Ce que sa mère lui met dans la tête, c’est en réalité ce que la société impose aux filles. Yui est un personnage qui m’a d’abord énervée puis il gagne en intérêt dans la seconde partie du manga. J’attends de voir s’il va me surprendre par la suite.

Ce premier tome, après m’avoir laissée perplexe, a réussi à titiller ma curiosité avec un thème peu commun: les fantasmes féminins. Towako et Yui sont des personnages à suivre car je suis curieuse de voir comment ils vont évoluer ensemble.

Djihane S.

2 réflexions sur “Ça reste entre nous, tome 1

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s