Nos mondes i-maginés

Je remercie les éditions Akata pour cette lecture.

Titre: Nos mondes i-maginés (one shot)
Auteur: 
Tetsuya Sano
Traductrice Diane Durocher
Éditeur: Akata
Collection: young novel
Nombre de pages: 192
Catégorie: 
roman japonais, young adult
Parution : 
26/08/2021

Résumé

Kôhei Somei a arrêté d’écrire depuis le décès de Yoshino, son amie écrivaine. Hanté par sa mort, il a perdu goût à la vie et a abandonné son rêve d’un jour devenir auteur. Incapable de réellement tourner la page, il continue même de lui envoyer des messages, sachant pourtant qu’ils resteront sans réponse. Mais son quotidien bascule quand Mashiro, la nouvelle élève du lycée, lui pose des questions sur sa relation avec Yoshino et que, contre toute logique, il reçoit une réponse à un de ses messages…

Avis

Après Rendez-vous au crépuscule (mangaroman) et Fragments de crépuscule, j’avais envie de découvrir le nouveau roman de Tetsuya Sano. Un one shot qui relate l’histoire de Kôhei Somei qui a perdu l’inspiration pour écrire depuis le décès de son amie Yoshino, une écrivaine qui avait son petit succès. Il continue à lui envoyer des mails qui lui reviennent, jusqu’au jour où il reçoit une réponse. Il va aussi faire la rencontre d’une nouvelle élève qui est également auteure: Mashiro.

J’ai beaucoup aimé ce roman. Je trouve que les textes de Tetsuya Sano dégagent une tristesse qui me touche à chaque fois. Le deuil semble être son thème fétiche et ses personnages le vivent d’une manière différente. Ils semblent souvent vivre en dehors de l’espace et du temps pour essayer de gérer leur douleur. Comme le fait Somei. Il a perdu tout espoir et reste attaché aux moments passés avec Yoshino. C’était triste de le voir se détacher également de sa passion pour la lecture parce qu’elle lui rappelait sa défunte amie. L’écriture reste néanmoins au cœur du récit: la création, l’inspiration ou encore la peur de la page blanche. C’est Mashiro qui va le remettre dans le bain petit à petit. C’est son talent qui va l’interpeler et lui permettre de se remettre en question.

Le récit est court donc j’ai pu le lire d’une traite. L’histoire est triste et mélancolique. L’auteur décrit bien le mal-être lié au deuil et le mal-être adolescent. J’ai apprécié également toute cette réflexion sur la littérature et l’écriture ou la création en général. Seul bémol, j’étais parfois perdue dans les temporalités quand on naviguait entre le présent avec Mashiro et le passé avec Yoshino. Mais on se rend compte que tout se rejoint car Yoshino fait partie intégrante de notre héros. Elle l’a marquée à vie.

Une très beau texte sur le processus du deuil et l’écriture. Tetsuya Sano est un auteur que je continuerai à lire assurément. J’ai beaucoup aimé Nos mondes i-maginés.

Djihane S.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s