Archives de tags | Roman feel good

Le jour où Anita envoya tout balader

le-jour-ou-anita-envoya-tout-balader-764859Je tiens à remercier les Éditions Denoël pour cette lecture.

Titre: Le jour où Anita envoya tout balader
Auteure: Katarina Bivald
Traductrice: Marianne Ségol-Samoy
Éditeur: Denoël
Catégorie: Littérature étrangère
Nombre de pages: 460
Parution : 11-05-2016

Résumé de l’éditeur

L’été de ses dix-huit ans, Anita Grankvist s’était fixé trois objectifs : apprendre à conduire une moto, acheter une maison et devenir complètement indépendante.
Presque vingt ans plus tard, Anita n’a toujours pas réalisé ses rêves. Elle mène une petite vie tranquille, seule avec sa fille Emma, et travaille au supermarché local. Le départ d’Emma pour l’université va bouleverser ce quotidien un peu fade. Anita réalise qu’elle va devoir gérer quelque chose qui lui a cruellement manqué ces deux dernières décennies : du temps libre.
Qu’à cela ne tienne, Anita commence à prendre des leçons de moto, se lance dans un projet impossible, apprend à connaître sa mère légèrement sénile, et tombe follement amoureuse.
Finalement, n’est-ce pas merveilleux de réaliser ses rêves d’adolescence à l’approche de la quarantaine?

Avis Lire la suite

Pollyanna

POLLYANNAJe tiens à remercier les éditions Zethel pour cette magnifique lecture.

Titre: Pollyanna
Auteure: 
Eleanor H. Porter
Traductrice: 
Éditeur:
Zethel
Catégorie: Jeunesse
Nombre de pages: 255
Parution: 07/04/2016

Résumé de l’éditeur

Quand le père de la jeune Pollyanna Whittier décède, la petite fille est envoyée vivre chez sa tante Polly à Beldingsville, dans le Vermont. Mais autant Pollyanna est lumineuse et passionnée, autant sa tante hurle dès qu’une porte claque ou qu’une fenêtre reste ouverte. Cependant Pollyanna a été élevée en apprenant à voir toujours le bon côté des choses, grâce au jeu du bonheur. Peu importe que la situation soit dramatique, il est toujours possible de trouver matière à être heureux. Un dîner composé de pain et de lait dans la cuisine est accueilli avec ravissement. Une chambre spartiate sous les combles ? La vue depuis la fenêtre est splendide, bien mieux que n’importe quelle décoration. Et alors que Pollyanna commence à connaître les habitants du village, sa gaieté et sa joie de vivre se répandent : un par un, les voisins, revêches, tombent sous son charme, comme Mme Snow, une éternelle insatisfaite, et M. Pendleton, qui vit comme un ermite. Mais un événement tragique va bouleverser la vie de Pollyanna. Arrivera-t-elle à dépasser cette nouvelle épreuve ? Lire la suite

Le parfum des sentiments

Le parfum des sentimentsJe tiens à remercier les Editions Presses de la cité pour cette excellente lecture.

Titre: Le parfum des sentiments
Auteure:
Cristina Caboni
Traductrice:  Nathalie Castagné
Éditeur:
Presses de la cité
Nombre de pages: 480
Catégorie:
roman contemporain – romance
Parution: 21/01/2016

Résumé

Quand Elena, vingt-six ans, surprend son petit ami avec une autre dans la cuisine du restaurant dont ils ont tous deux la gestion, son univers s’écroule. Elle, qui pensait avoir enfin trouvé l’équilibre après une enfance malheureuse, doit maintenant affronter la vie seule et cesser d’avancer avec des oeillères. Il est temps qu’elle accepte son don, celui que chacune des femmes de sa famille s’est transmis au fil des siècles : la capacité à traduire les sentiments et les atmosphères en parfum. Elle quitte alors Florence pour s’installer à Paris, où elle est recrutée par un parfumeur de renom. Et, quand elle fait la rencontre du mystérieux Cail McLean, le bonheur semble enfin à portée de main. Pourtant…

Avis

Le parfum des sentiments de Cristina Caboni s’est déjà vendu à 80000 exemplaires en Italie et une vingtaine de pays ont déjà acquis les droits de traduction. Avec sa magnifique couverture, voici un premier roman qui ne m’a pas laissée indifférente. Je l’ai adoré.

Le parfum des sentiments est l’histoire d’Elena, une femme au cœur brisé et dont le monde s’écroule quand elle surprend son petit ami avec une autre. Dès lors, commence un double voyage pour elle psychologique et physique. Elle va se replonger dans son passé et ses souvenirs: sa grand-mère qui essayait de lui inculquer ses savoirs-faire de parfumeuse, sa mère qui l’a abandonnée pour garder son nouveau mari. Mais pour qu’Elena garde contact avec le présent, elle a du quitter Florence pour Paris où elle décide de renouer avec le parfum. Elena est un personnage que j’ai adoré car elle est émouvante et sans artifices.

« Ce parfum (…) me rappelle le passé, mais il a en lui quelque chose de nouveau. Une espérance, voila. Et c’est exactement ce que je voulais. Un espérance. La vie n’a pas de sens sans l’espérance. »

La traductrice a su retranscrire la très belle plume de Cristina Caboni qui est forte en émotions. le pouvoir de cette auteure est de vous faire sentir le parfum des mots, si ceux-là en avaient un, il serait autant teinté de mélancolie et de tristesse que de bonheur et d’espoir. Ses mots sont vivants car il nous embarquent dans une belle histoire d’amour, de quête du bonheur, de recherche de soi. Elena est un personnage très attachant et sensible, elle a un don extraordinaire: traduire les sentiments en parfum.

Etant moi-même une fan inconditionnelle de parfums, ce roman permet de les découvrir autrement. Au-delà d’une odeur que l’on sent, chaque senteur que l’on choisit et qui devient notre favorite, traduit et laisse transparaître une part de notre personnalité.

« Rose: amour. Essence difficile à obtenir, douce, légère, c’est le symbole des sentiments et des émotions. Favorise l’initiative personnelle et les arts. »

La plume de Cristina Caboni est belle, sensuelle et très poétique. Je me suis laissée séduire par l’histoire qu’elle nous raconte et ses personnages. Comme Cail et ses fleurs, mystérieux, marqué par la vie, on se demande s’il saura sauver Elena et par la même occasion, celle-ci pourrait-elle guérir le cœur de Cail ?

Dans le roman de Cristina Caboni, émotions et parfums se confondent pour nous livrer un magnifique texte plein de vie, de douceur et d’amour. On y trouve une belle romance, un roman feel good plein de vie et de poésie.

« As-tu jamais eu un désir si grand, si fort qu’il t’empêchait presque de penser à autre chose ? Et qu’il faisait apparaître tout le reste comme une sottise ? »

Lire un extrait.

Djihane S.

Chroniques Presses de la cité