Blanche

BlancheJe tiens à remercier les Editions Delpierre pour cette excellente lecture.

Titre: Blanche
Auteure: Louise Bachellerie
Éditeur: Éditions Delpierre
Catégorie: roman historique
Nombre de pages: 500
Parution : 23/10/2015

Résumé de l’éditeur

Persuadée d’être la fille de celle qu’elle appelle maman Ninon, élevée au sein de la famille de George Sand comme une demoiselle, elle jouit de la nature et des leçons prodiguées par son professeur particulier. Ces dernières éveillent en elle une vocation : passionnée d’anatomie et de remèdes, Blanche sera chirurgien ! Alors qu’elle se prépare à partir pour Paris, une révélation de taille la bouleverse : elle est née à Naples, sa véritable mère se nommait Claire, et son père était un monstre…
Abasourdie, Blanche désire plus que tout en apprendre plus sur sa mère, ses ancêtres, et la ville qui a vu s’ouvrir ses yeux. Elle qui n’a jamais quitté son Berry décide de voyager et, pour cela, s’engage comme infirmière dans les armées de Napoléon. Elle y rencontre des personnages hauts en couleur, lie des amitiés précieuses qui lui permettront d’affronter les terribles réalités de la guerre, les privations et les souffrances. Et Naples brille à l’horizon tel un phare, Blanche garde l’espoir de s’y rendre un jour…

Avis

Blanche est un tome que j’attendais avec grande impatience car une fois plongé dans la saga des maîtresses du temps, on ne peut plus en sortir. Après Suzon, Louise et Claire faisons connaissance avec Blanche. Une très belle couverture nous attend pour nous convier dans cette belle aventure.

Le tome mêle leçons d’anatomie et médecine sur fond de guerre Napoléonienne. Ce que l’on apprécie le plus dans cette saga est qu’elle s’inscrit au plus près des faits historiques qui ont marqué le siècle dans lequel elle évolue. Blanche, d’une grande intelligence et curieuse de nature, apprendra très vite les rudiments de l’exercice de la médecine, car son rêve est de devenir chirurgienne. Au XIX ème siècle les femmes n’avaient pas encore le droit d’étudier auprès des hommes mais notre héroïne avait la chance d’être instruite par le mari de sa protectrice.

Les femmes de la lignée des maîtresses du temps ont cette manie de vouloir toujours plus, d’oser rêver, d’être ambitieuses et Blanche ne déroge pas à la règle. Suzon était corsaire, Louise comédienne et espionne, Claire, astronome, Blanche, voulait être chirurgienne. Elle traversera beaucoup d’épreuves mais ira au bout de ses rêves, même si cela l’emmenait sur un chemin semé d’embûches.

J’avoue avoir mis du temps à apprivoiser le texte au début, à cause des indications d’anatomie des cours de Blanche. Je ne suis pas particulièrement fan de médecine mais dès le départ de celle-ci à Paris avec sa mère adoptive, Ninon, on sent comme un air d’aventure qui commence à être joué. Toute sa vie bascule à cet instant et même avant quand elle apprend qui est sa vériable mère. De découverte en découverte, la jeune femme se découvre à travers les femmes de sa famille auxquelles elle voue un véritable culte. Elle aussi voudrait faire en sorte que chaque joue compte.

Encore une fois, Louise Bachellerie nous présente un texte assurément féministe, avec une magnifique plume envoûtante qui vous berce de la première à la dernière ligne. Une fois notre livre refermé on en veut encore plus. Chaque personnage dont on fait la connaissance nous marque, on peut l’aimer ou le détester mais une chose est sûre, le charisme de ses personnages est indéniable.

Blanche est une excellente suite, un nouveau coup de cœur d’une saga qui nous surprend à chaque nouveau tome. Une fresque historique qui suit le fil du temps. Puissante et poétique, elle est servie par une divine plume, d’une enchanteresse nommée Louise Bachellerie.

Djihane S.

Chroniques Delpierre ici

Publicités

3 réflexions sur “Blanche

  1. Pingback: Nos belles lectures de 2015 | Les instants volés à la vie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s