Lady Helen, tome 1 : Le Club des Mauvais Jours

A66347Je tiens à remercier Gallimard jeunesse pour cette lecture.

Titre: Lady Helen, tome 1 : Le Club des Mauvais Jours
Auteure:
Alison Goodman
Traducteur: Philippe Giraudon
Éditeur:
Gallimard jeunesse – On lit plus fort
Catégorie: Historique, fantastique
Nombre de pages: 568
Parution: 18/08/2016

Résumé

Londres, avril 1812. Lady Helen Wrexhall s’apprête à faire son entrée dans le monde. Bientôt, elle sera prise dans le tourbillon des bals avec l’espoir de faire un beau mariage. Mais d’étranges faits surviennent qui la plongent soudain dans les ombres de la Régence : une bonne de la maison disparaît, des meurtres sanglants sont commis et Helen fait la connaissance de lord Carlston, un homme à la réputation sulfureuse. Il appartient au Club des mauvais jours, une police secrète chargée de combattre des démons qui ont infiltré toutes les couches de la société. Lady Helen est dotée d’étranges pouvoirs mais acceptera-t-elle de renoncer à une vie faite de privilèges et d’insouciance pour basculer dans un monde terrifiant?

Avis

Arrêtons-nous un instant sur le magnifique objet qu’est le roman Lady Helen, la couverture, avec quelques éléments en relief? est magnifique. Le petit côté vintage de l’illustration a aussi son charme. De se fait on est séduit par l’ouvrage avant même de le lire.

Au sein de la haute société anglais du 19ème siècle, une jeune fille, Lady Helen va découvrir qu’elle va devoir se préoccuper d’autres chose que de son entrée dans le monde. Des événements inexpliqués se produisent autour d’elle et les choses se corsent lorsqu’elle découvre qu’elle est dotée de pouvoir surnaturels. Le club des mauvais jours va lui ouvrir la porte d’un monde sombre dont elle ne soupçonnait même pas l’existence.

Il m’a fallu plusieurs jours pour arriver à bout de ce joli pavé de 568 pages et cela n’est pas du à son nombre de pages mais au fait que j’ai eu l’impression qu’il ne se laissait pas lire rapidement. Pendant une bonne première partie, très introductive, on est plus dans l’attente qu’il se passe quelque chose que dans l’action. L’accent étant mis d’abord sur la vie sociale de Lady Halen, même si quelques éléments de l’intrigue principale sont introduits, petit à petit, pour titiller notre curiosité.

Avec Lady Helen, il va falloir vous accrocher et heureusement que je suis restée jusqu’au bout. L’arrivée de lord Carlston dans la vie de la jeune fille va chambouler son quotidien et notre lecture. A partir du moment où l’on voit l’introduction et la découverte progressive de Lady Helen dans le monde surnaturel et fascinant du club des mauvais jours, l’intrigue prend son envol. Car ce qui rend ce roman intéressant c’est bien sûr le fantastique au sein même de la société anglaise du 19ème siècle et ses personnages hauts en couleurs qui sont en avance sur leur temps.

Je suis habituellement très bon public pour les romans historiques mais ici ce qui m’intéressait, au plus haut point, était de voir une lady transgresser les convenances de l’époque et de découvrir un monde surnaturel, peuplé de monstres qui se nourrissent des vices humains. Elle était constamment tirailler entre l’envie de se comporter comme une lady devrait se comporter à son époque et cette envie vitale de laisser libre cours aux pouvoirs qu’elle sentait grandir en elle. Je l’ai adoré!

Les derniers chapitres du roman sont excellents, l’action s’enchaîne et nous sommes transportés dans un tourbillon de révélations, de suspense haletant et un rythme effréné. J’ai adoré la seconde partie du roman parce que l’auteure nous dévoile enfin toute l’originalité de son univers. Ses dernières lignes laissent présager une suite explosive, sur le même ton, j’espère, que ces derniers chapitres.

Pour résumer, disons qu’une bonne partie du roman est très introductive, le rythme est lent ce qui a pour conséquence d’alourdir le texte. Cette partie manque d’action mais elle permet de mettre en place l’univers du club du mauvais jours. Toutefois, aller au bout de ce roman, c’est avoir la garanti de découvrir un univers extraordinairement riche et original. En refermant mon livre, les dernières pages m’ont fait oublier la première partie et m’ont fait adorer cette histoire. J’ai très hâte de lire la suite.

Le premier tome permet d’introduire un univers qui promet d’être passionnant! Bienvenue dans l’univers de Lady Helen et Lord Carlston, deux personnages charismatiques et mémorables.

Site de la saga

Djihane S.

25 réflexions sur “Lady Helen, tome 1 : Le Club des Mauvais Jours

  1. J’ai remarqué ce livre grâce à sa belle couverture ❤
    Par contre, je ne suis pas forcément fan des trop longues introductions… ou alors dans ce cas, il faut que j'accroche quand même beaucoup aux personnes pour persister…. N'empêche que l'intrigue et ta critique me donnent quand même envie de noter le titre…

    Aimé par 1 personne

  2. Pingback: Challenge jeunesse / Young Adult | Les instants volés à la vie

  3. Pingback: Lecture Commune – Lady Helen d’Alison Goodman – Popcorn & Gibberish

  4. Pingback: Boîte aux lettres #110 | Les instants volés à la vie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s