Les salauds gentilshommes tome 1: Les mensonges de Locke Lamora

Je tiens à remercier les éditions Bragelonne pour cette lecture.

Titre: Les salauds gentilshommes tome 1: Les mensonges de Locke Lamora
Auteur: Scott Lynch
Éditeur: 
Bragelonne 
Traducteur:
Karim Chergui
Parution : 
11  septembre 2019
Catégorie: 
Fantasy
Nombre de pages:
604

Résumé de l’éditeur

On l’appelle la Ronce de Camorr. Un bretteur invincible, un maître voleur. La moitié de la ville le prend pour le héros des miséreux. L’autre moitié pense qu’il n’est qu’un mythe. Les deux moitiés n’ont pas tort. En effet, de corpulence modeste et sachant à peine manier l’épée, Locke Lamora est, à son grand dam, la fameuse Ronce. Les rumeurs sur ses exploits sont en fait des escroqueries de la pire espèce, et lorsque Locke vole aux riches, les pauvres n’en voient pas le moindre sou. Il garde tous ses gains pour lui et sa bande : les Salauds Gentilshommes. Mais voilà qu’une mystérieuse menace plane sur l’ancienne cité de Camorr. Une guerre clandestine risque de ravager les bas-fonds. Pris dans un jeu meurtrier, Locke et ses amis verront leur ruse et leur loyauté mises à rude épreuve. Rester en vie serait déjà une victoire…

Avis

Je n’avais encore jamais lu du Scott Lynch. Après ma lecture du premier tome de sa saga Les salauds gentilshommes, il se classe directement dans mes auteurs préférés. Son style est si différent des autres, tellement immersif. Je suis en admiration devant cet auteur. Je lirai assurément d’autres de ses livres pour le plaisir de retrouver ce style d’écriture. Belle surprise pour ce roman qui avait déjà été édité au milieu des années 2000, sans cette réédition je ne l’aurai jamais découvert.

Ce sont le résumé et la couverture qui m’ont donné envie de lire ce roman. Mais aussi grâce au blurb (Phrase signée d’un grand écrivain qui figure sur la couverture) de G.R.R. Martin qui qualifie l’histoire de « Fraîche et originale ».  C’est peu dire, je n’ai jamais rien lu de tel. Tout comme Martin j’ai été captivé des les premières lignes. Sans compter le prologue et l’épilogue, le livre se compose de chapitres sur l’histoire principale entrecoupés d’interludes sur le passé de Locke Lamora ou l’histoire de Camorr. Le découpage est fait de telle sorte que chaque interlude aura un rapport avec le prochain chapitre, mais de façon subtile.

Le point fort du livre n’est pas son univers de fantasy mais plutôt ses personnages. Lynch a créé des protagonistes hauts en couleurs, tous différents les uns des autres alors que la plupart sont des voleurs ou des nobles. Ils sont charismatiques et attachants. Quelle tristesse de voir qu’untel meurt alors qu’il n’est qu’un personnage secondaire parmi tant d’autres. Les personnages, leurs sentiments et leurs liens sont décrits avec tant de force que l’assassinat de l’un d’entre eux est un déchirement.

Le monde créé par Scott Lynch a beau être en second plan par rapport aux personnages, il est tout de même vaste et riche. On n’en voit pas le bout tellement il y a de choses à découvrir. Nous restons à Camorr pendant toute la lecture de ce premier tome et pourtant il y a encore tant de recoins à visiter et de choses à découvrir. Dire qu’il y a encore tellement de villes-états à voir et tout autant de mystère.

Le vocabulaire utilisé est très recherché et varié, avec quelques consonances espagnoles. Dans un monde de voleurs, quoi de plus normal que de voir s’exprimer les personnages salement ? Un langage cru qui donne beaucoup de crédibilité au roman et aux personnages. Certaines scènes elles aussi sont bien sales mais ne détonnent pas le moins du monde dans cet univers.

Ce roman est une pépite de fantasy aussi original qu’addictif. Scott Lynch a un talent indéniable. Ce premier tome est un coup de cœur. 

Fabien S.

Publicités

13 réflexions sur “Les salauds gentilshommes tome 1: Les mensonges de Locke Lamora

  1. J’avais beaucoup aimé ce premier tome ! Il y a un petit côté « Dickens » avec ces enfants livrés à eux mêmes qui se trouvent une « famille  » dans un univers qui fait penser à une Venise du moyen âge !

    Aimé par 2 personnes

  2. Quand je l’ai découvert, ce fut aussi une belle claque, je ne m’attendais pas à un tel univers, une telle plume et une telle aventure en Fantasy. J’ai adoré ! Les salauds gentilshommes changent vraiment de ce qu’on peut trouver allègrement sur les étagères du genre en librairie 🙂
    Belle chronique qui lui rend honneur !

    Aimé par 1 personne

  3. Pingback: Bilan lectures septembre 2019 | Les instants volés à la vie

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s