Codex Aléra tome 2: La furie de l’Academ

Je tiens à remercier les éditions Bragelonne.

Titre: Codex Aléra tome 2: La furie de l’Academ
Auteur: Jim Butcher
Éditeur: Bragelonne (Poche)
Traducteur:
Caroline Nicolas
Parution : 
11/09/2019
Catégorie: 
Fantasy
Nombre de pages:
744

Résumé

Depuis des siècles, les habitants d’Aléra s’aident des furies – les forces élémentaires de la terre, de l’air, du feu, de l’eau, du bois et du métal – pour protéger leur monde des agressions. Mais nulle furie ne peut les sauver des dangers qui les menacent de l’intérieur. Une mystérieuse attaque venue de par-delà l’océan a affaibli le Premier Duc. S’il perd le trône, une sanglante guerre civile sera inévitable. La responsabilité de parer les tentatives d’assassinat et les trahisons au sein du cercle d’espions du Premier Duc retombe sur les épaules de Tavi, le seul homme dépourvu de furies…

Avis

Chronique du tome 1

Le premier tome de Codex Alera m’avait plu sans me laisser un souvenir indélébile. Ce second tome en revanche, je m’en souviendrai! Si comme moi vous vous demandiez si ça vaut le coup de continuer la saga après le premier tome, la réponse est oui, sans hésiter. L’avantage du tome 2, c’est qu’on sait ou on met les pieds. On connait le monde créé par Jim Butcher, plus la peine de prendre le temps de l’expliquer en détail au lecteur. Un simple rappel suffit. De ce fait, on est happé directement par le nouvel environnement de Tavi, à savoir son instruction à l’académie d’Alera.

On découvre un nouveau contexte, fini la campagne et ses exploitations, place à la Capitale Alera Imperia. Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce milieu est totalement différent de ce qu’on connaissait jusqu’à présent. Plus structuré, plus évolué mais surtout plus perverti. Des l’académie, certains adolescents seront intolérants à la différence, comme partout au final. Que ça soit dans la vraie vie ou dans bon nombre d’histoires narrées dans un système éducatif. En revanche, les garnements en question ont une importance pour le récit, de à cause de leur appartenance aux familles nobles.

On voit beaucoup plus de nobles dans ce second tome. Si le côté politique ne m’avait pas trop attiré dans le tome précédent, dans celui-ci il est bien plus présent et abouti. Les rapports entre les différentes familles, leurs intérêts et leurs desseins sont bien retranscrits au lecteur. S’il est un peu difficile de différencier chaque noble au début, à force de les croiser on obtient une vision globale de la situation géopolitique ainsi que ses enjeux.

Cet aspect politique n’est toutefois pas l’élément principal du livre. C’est une facette importante qui a des conséquences sur le choix des personnages mais il y a avant tout une menace bien plus visible, Les Vordes. Présente à la capitale et à Calderon, cette espèce qui annihile tout sur son passage, est le point commun entre tous les personnages. Qu’ils soient à la capitale ou à Calderon, partisan du Premier Duc ou traître à la Couronne.

J’ai trouvé que ce tome 2 avait des similitudes avec Le trône de Fer, dans sa construction. Intrigue politique qui peut paraître futile pendant qu’une menace fait rage à l’extrémité du pays. De nombreux points de vues différents, des personnages qui ne peuvent pas être qualifiés de bons ou de mauvais, chacun a ses motivations légitimes.

J’ai passé un très bon moment en compagnie de Tavi et des autres protagonistes. Il n’y a pas de vraie limitation entre le bien et le mal et chacun pourra choisir ses personnages préférés. Je n’ai pas été déçu par l’histoire proposée par Jim Butcher. Agréablement surpris même, par cette suite ingénieuse qui reprend certains éléments introduits dans le tome précédent. J’ai adoré ce second tome de Codex Alera. N’hésitez pas à continuer la saga, cette suite est encore meilleure. 

Fabien S.

9 réflexions sur “Codex Aléra tome 2: La furie de l’Academ

  1. Pingback: Bilan lectures octobre 2019 | Les instants volés à la vie

  2. Pingback: Codex Aléra tome 3: La furie du curseur | Les instants volés à la vie

  3. Pingback: Boite aux lettres #233 (16 nouveaux livres) | Les instants volés à la vie

  4. Pingback: Codex Aléra tome 4: La furie du capitaine | Les instants volés à la vie

  5. Pingback: Boite aux lettres #259 (14 nouveaux livres) | Les instants volés à la vie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s