Héroïne malgré moi, tome 4 (série terminée)

Je remercie les éditions Kana pour cette lecture.

Titre: Héroïne malgré moi, tome 4 (série terminée)
Auteure: Fuyu Amakura
Traductrice: Aline Kubor
Éditeur: Kana
Nombre de pages: 176
Catégorie: 
Shôjo
Parution : 02/07/2021

Résumé

Depuis qu’elle est petite, Shûko pratique différents arts martiaux. En entrant au lycée, elle espérait enfin pouvoir déployer toute sa féminité… mais, dès la rentrée, les clubs sportifs se battent pour la recruter ! C’est alors qu’elle rencontre le beau Serizawa, qui remarque tout de suite ses aptitudes. Sans attendre, il demande à Shûko de devenir sa garde du corps et, en échange, il l’aidera à réaliser son voeu le plus cher…

Avis

Avis tome 1 – Avis tome 2 Tome 3

Je suis contente de finir cette série en 4 tomes. J’en attendais beaucoup de ce dernier volume. J’avoue avoir eu peur à un moment mais la conclusion m’a convaincue. J’ai apprécié le fait que les rôles soient inversés: c’est la fille qui est forte et le garçon a besoin d’être protégé par elle. J’ai particulièrement aimé la scène finale. Bien évidemment, on découvre enfin si notre duo finit en couple ou non.

J’ai donc beaucoup aimé ce dernier tome de cette série toute mignonne. Quelques aspects de l’histoire restent tout de même classiques, la touche d’originalité du manga est représentée par l’héroïne qui va devenir la garde du corps du héros. Je trouve bien que la série ne s’éternise pas sur plusieurs volumes, 4 est son chiffre idéal. Shûko est une adolescente attendrissante qui, derrière sa carapace d’experte en arts martiaux, se trouve une jeune fille qui a envie d’être comme toutes les ados de son âge. J’avais donc peur qu’elle finisse par leur ressembler. Arrivera-t-elle enfin à se rendre compte que c’est sa différence qui la distingue et qui a fait que Serizawa soit tombé amoureux d’elle. C’est d’ailleurs ce qui m’a plu chez lui, qu’il n’essaye pas de la changer.

Une jolie série toute mignonne avec des personnages qui cassent les codes du shôjo, même si nous y retrouvons tout de même quelques éléments classiques. L’histoire est toute douce et Fuyu Amakura a un joli coup de crayon. J’ai beaucoup aimé.

Djihane S.

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s