Sword Art Online 004 : Mother’s Rosario

sword art online 4Un énorme merci aux éditions Ofelbe pour cette merveilleuse licence.

Titre: Sword Art Online 004 : Mother’s Rosario
Auteur:
Reki Kawahara
Illustrateur: Abec
Traducteur: Rémy Buquet
Éditeur:
Ofelbe
Nombre de pages: 530 pages 
Catégorie:
Action, romance, fantasy, science-fiction
Parution: 30 juin 2016

Résumé

« Si nous arrivons à battre ce Oui, nos noms seront gravés sur le Monument des Héros ! »

Malgré tous les obstacles qu’il a surmontés avec brio, Kirito perd un combat face au mystérieux joueur « l’Épée Absolue ».
Intriguée par cette défaite, Asuna décide d’aller à la rencontre de cet individu, qui se révèle être une jeune fille nommée Yuuki. Après avoir fait la connaissance de sa guilde, les Sleeping Knights, Asuna s’allie au petit groupe afin de les aider à terminer une quête.
Durant cette nouvelle aventure, elle va découvrir un terrible secret qui la marquera à jamais.
Une aventure humaine qui dépasse le virtuel !

Avis 

J’avais quelques appréhensions avant de lire ce quatrième tome sachant que l’intrigue se déroule dans Alfheim Online (ALO) et que c’est le jeu que j’ai le moins aimé parmi les trois. Mais finalement j’ai complètement accroché pour deux raisons. Tout d’abord, à la fin du tome 2, le château d’Aincrad est implanté dans ALO. Ce qui amène tous les points positifs du jeu SAO dans ALO. Deuxième raison, l’histoire se focalise sur l’amusement et le dépassement de soi mais sans que la mort plane au dessus de nos héros. Un peu de légèreté ne fait pas de mal.

Cette fois-ci c’est à travers Asuna que l’on suivra l’histoire. Si j’étais déçu de ne pas retrouver une nouvelle fois Kirito, j’ai vite apprécié ce changement de narrateur. Ce couple est très fort en apparence mais contrairement à Kirito, Asuna se cache derrière son avatar. Elle a des doutes et des problèmes avec sa famille. Elle a peur de décevoir Kirito si elle montre cette facette d’elle. On découvre donc son quotidien IRL (Dans la vraie vie) entre les chapitres IG (En jeu). J’avoue aussi que ça fait plaisir de voir que tout ne tourne pas autour de Kirito.

Asuna va donc s’allier à un groupe de joueurs pour réaliser quelques exploits. Ce qui me plaît surtout c’est de retrouver un dépassement de soi sans conséquences autre qu’une mort virtuelle. La où certains abandonneraient devant une difficulté, Asuna et ses nouveaux amis vont tout donner pour atteindre leurs objectifs. Ce que j’ai aimé aussi c’est me voir à travers ces joueurs. Etant un ancien hardcore gamer je me revois tenter des coups d’éclats juste pour le plaisir de faire quelque chose d’exceptionnel que personne n’a réussi à faire.

Si le fond de ce 4ème tome est excellent, la forme l’est tout autant. J’ai beaucoup aimé retrouver Aincrad et ses boss d’étages à vaincre pour passer à l’étage supérieur. Reki Kawahara a fusionné SAO et ALO d’une façon cohérente. Ce n’est pas un caprice juste pour faire plaisir aux lecteurs mais cela a une place importante dans l’intrigue, fil rouge qu’on retrouve dans tous les tomes de cette fabuleuse saga.

Comme lors du premier tome, celui-ci est composé de l’histoire principale, Mother’s Rosario, puis de 3 nouvelles. Impossible de dire laquelle est la meilleure tant elles sont excellentes. Dans la 1ère, on a droit à la première aventure entre Asuna et Kirito sur fond d’enquête pour découvrir comment un meurtre a pu être commis dans une zone censée les interdire. Vous l’aurez compris, SAO est mon jeu préféré et retrouver une nouvelle dans ce monde m’a beaucoup plu. D’autant plus qu’on croisera la route d’autres personnages qu’on a complètement oubliés mais qui ont une importance majeure.

Dans la seconde nouvelle, on retourne dans ALO, une semaine avant l’histoire de Mother’s Rosario. On suivra tous le groupe de Kirito dans une quête pour trouver l’épée légendaire: Excalibur. Cette histoire a beau être une nouvelle, elle nous donne pas mal d’informations sur le système du jeu. Quant à la troisième nouvelle, elle se déroule une nouvelle fois dans le jeu SAO. Elle a beau être la plus courte, c’est celle que tout lecteur de SAO attend depuis longtemps. Une histoire qui se déroule une heure seulement après le discours d’Akihiko Kayaba, l’administrateur du jeu, qui annonce aux joueurs qu’ils sont bloqués dans le jeu. Une heure seulement après que Kirito se soit séparé de Klein, son seul ami du début. On le voit appréhender ce jeu qui est devenu mortel. Comment il s’est adapté et comment il a agit pour arriver à être le Kirito qu’on connaît dès le tome 1.

Ce 4ème tome est une excellente suite qui ravira tous les fans de la saga. Un coup de cœur.

Fabien S

Publicités

Une réflexion sur “Sword Art Online 004 : Mother’s Rosario

  1. Pingback: Boîte aux lettres #82 | Les instants volés à la vie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s