Gigant, tome 1

Titre: Gigant, tome 1
Auteur:
Hiroya Oku
Éditeur:
 Ki-oon 
Catégorie: 
Seinen
Nombre de pages: 232
Parution :
29 août 2019

Résumé

Pour Rei, le cinéma est tout ce qui compte dans la vie. Le lycée n’est qu’un prétexte pour monter des projets et parler films avec ses camarades. Il ne l’avouera jamais à ses amis, mais son artiste préférée, Papico, ne joue pas dans des œuvres classiques. C’est une star… du porno ! Il possède toutes ses vidéos, qu’il regarde en cachette. Sa passion prend un tour singulier le jour où des affiches anonymes et injurieuses dévoilent que Papico habite dans le quartier du lycéen !

En bon fan, l’adolescent se précipite pour les arracher au beau milieu de la nuit… quand il se retrouve nez à nez avec son idole ! Pour lui, c’est un rêve qui se réalise, ainsi que le début d’une improbable amitié. Rei est loin d’imaginer que l’actrice s’apprête à l’embarquer dans une aventure digne d’un film de SF déjanté, avec super-pouvoirs et extraterrestres à la clé !

Avis

Les dessins m’ayant interpellé, je me suis penché sur cette nouveauté se chez Ki-oon et je me suis aperçu qu’Hiroya Oku,  le mangaka, est aussi l’auteur de Gantz, un manga dont j’étais absolument fan. Ni une ni deux je l’ai acheté. Ma lecture a été un vrai plaisir, je ne regrette pas cet achat.

On retrouve la patte d’Hiroya Oku des les premiers pages. Ses personnages ont un petit quelque chose de plus réaliste que la plupart des autres manga. Chaque cases et chaque expressions sont saisissantes d’authenticité. Les personnages principaux ressemblent fortement à ceux de Gantz mais on passe vite l’éponge tellement on est pris dans l’histoire.

Celle-ci peut paraître longue à démarrer mais on est quand même accroché au manga. On veut comprendre où l’auteur nous emmène. On sent bien qu’il y a des mystères à résoudre et on n’a qu’une hâte, c’est d’y être confronté. Les pages qui précèdent le « vrai » début du manga ne sont pas à jeter parce que l’auteur en profite pour mettre en exergue certains problèmes sociaux. C’est un thème qui revient souvent dans ses œuvres. Une fois le pitch de départ atteint, on ne peut qu’apprécier cette lecture, encore plus avec le niveau des dessins.

De nos jours, les mangaka se spécialisent soit dans le scénario soit dans le dessins. C’est de plus en plus rare de lire un mangaka qui scénarise et qui dessine aussi bien. Je suis sous le charme du style de l’auteur. Je ne dis pas cela parce qu’il y a des scènes de nudité, elles ne sont pas si nombreuses et sont toujours plausibles dans le récit. Elles ne tombent pas du ciel et les parties sensibles sont camouflées.

Vue la couverture et certaines pages feuilletées avant l’achat, on peut se demander si la voie choisie par l’auteur n’est pas celle de la facilité. À savoir des filles nues et de l’action. Mais l’histoire est creusée et s’étoffe à la fin du premier tome. C’est bien une histoire de SF qu’on tient entre nos mains.

Un excellent premier tome qui promet une suite encore meilleure. Coup de cœur pour se manga qui sort des sentiers battus.

Fabien S.

Une réflexion sur “Gigant, tome 1

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s