The Wize Wize Beasts of the Wizarding Wizdoms

Titre: The Wize Wize Beasts of the Wizarding Wizdoms
Auteur: Nagabe
Traducteur: Fédoua Lamodière
Éditeur: Komikku
Nombre de pages: 240
Catégorie:
Shônen-ai
Parution: 11/06/2020

Résumé

Recueil d’histoires mettant en scène les apprentis sorciers dans une école de magie qui apprennent à atteindre le stade de la sagesse tout en vivant leurs premiers émois.

Avis

Avis sur la série: L’enfants et le maudit, tomes 1 et 2tomes 3 et 4 – Tome 5 – Tome 6L’enfant, le maudit et le goûter

Mon amour pour la série L’enfant et le maudit m’a menée à vouloir découvrir The Wize Wize Beasts of the Wizarding Wizdoms qui est un recueil où l’on retrouve des histoires mettant en scène des sorciers dans une école de magie. Tout en s’exerçant, le lecteur découvre leurs premiers émois. Les personnages sont tous des animaux mâles.

J’ai vraiment bien aimé ce recueil. J’y ai retrouvé le coup de crayon si particulier de Nagabe avec son effet croquis. J’ai appris à l’apprécier grâce à L’enfant et le maudit, même s’il m’avait rebuté au début. Concernant les huit histoires de ce livre, elles sont loin d’être mignonnes dans le sens où le mangaka met en avant le caractère bestial des relations entre ses protagonistes: que cela soit des amours naissants ou autre, chaque duo se voit transformé quand il s’agit de cet autre qu’il désire. J’y ai aussi retrouvé un côté amour interdit voir parfois un petit côté dérangeant ce qui donne au tout un ton sombre et inquiétant je trouve.

Je ne me suis pas attachée à un personnage en particulier étant donné que chaque histoire est courte et ne donne pas vraiment le temps de les connaitre en profondeur. Je serai d’ailleurs incapable de vous citer un nom de l’un d’entre eux. Dans l’ensemble, j’ai apprécié ce jeu que Nagabe met en place entre leur image publique ou celle qu’ils donnent à voir et celle qu’ils réservent à celui qu’ils aiment ou ce qu’ils sont vraiment au fond d’eux.

Un recueil que j’ai bien aimé découvrir. On y retrouve un univers qui peut paraitre bon enfant mais qui met l’accent sur la bestialité de l’amour et du désir.

Djihane S.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s