Kaiju n°8, tome 1

Je remercie les éditions Kazé pour cette lecture.

Titre: Kaiju n°8, tome 1
Auteur: Naoya Matsumoto
Traductrice: Sylvain Chollet
Éditeur: Kazé
Catégorie: 
Shônen
Pages: 192
Parution : 
06/10/2021

Résumé

Enfant, Kafka Hibino rêvait d’intégrer les Forces de Défense pour combattre ces terribles ennemis, mais après de nombreux échecs à l’examen d’entrée, ce trentenaire travaille à nettoyer les rues de leurs encombrants cadavres. Jusqu’au jour où une mystérieuse créature s’introduit dans son organisme et le métamorphose en une entité surpuissante mi-humaine, mi-kaiju. Son nouveau nom de code : «Kaiju n° 8» !

Avis

Kafka Hibino rêvait d’intégrer les forces spéciales pour combattre les Kaijus, des monstres qui attaquent aléatoirement le monde. Il a néanmoins fini par être nettoyeur, avec son équipe, ils passent après les combats pour débarrasser les rues des cadavres de ces créatures. Un jour, un mystérieux organisme va s’introduire en lui pour le transformer en Kaiju n°8, mi-humain, mi-kaiju.

J’ai adoré cette lecture. Je ne m’attendais pas à autant aimer mais dès les premières pages, je me suis laissée embarquer dans un univers sombre où l’humanité tâche de survivre et à ne pas se laisser exterminer par des monstres. L’action est au rendez-vous et le rythme est effréné. Ce manga est un véritable page-turner qui ne nous laisse pas de répit jusqu’à cette ultime dernière page pleine de promesses. J’ai hâte de lire la suite et d’en savoir plus sur les raisons de la transformation de Kafka. Le monde des Kaijus ne nous a pas livré non plus tous ses secrets.

Je suis également tombée sous le charme de l’univers graphique de Naoya Matsumoto. Les dessins sont vraiment beaux et les combats bien orchestrés. J’ai apprécié le fait d’avoir l’impression que les dessins bougeaient lors des confrontations. Je trouve aussi les costumes et l’identité visuelle du manga « stylés » et badass. Kafka a ce petit côté looser au début du manga, ce qui le rend attendrissant et attachant. Cela dit, ne vous fiez pas aux apparences: en plus de l’humour qu’il apporte au récit, il va se révéler être un héros en devenir. Le mangaka nous offre une jolie galerie de personnages secondaires que j’aurai plaisir à suivre aussi.

Ce premier tome est loin d’être simplement là pour introduire l’univers sur-vitaminé de Kaiju n°8: les rebondissements sont aux rendez-vous, l’histoire est passionnante, les personnages hauts en couleurs et l’univers graphique magnifique. On en a plein les yeux car Naoya Matsumoto a su trouver le bon équilibre entre la présentation du monde dans lequel évolue ses personnages et la bonne dose de révélations pour nous donner envie d’en savoir plus. Combats titanesques, monstres redoutables et de l’humour. Voici une série à suivre de très près. J’ai adoré!

Djihane S.

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s