La Passeuse de mots, tome 2 : L’Oeil de Vérité

Je tiens à remercierles Editions Hachette pour cette lecture.

Titre: La Passeuse de Mots, tome 2: l’œil de vérité
Auteurs: A.J. Twice
Éditeur: Hachette romans
Catégorie: Young adult/fantasy
Nombre de pages: 
763
Parution : 
20/102021

La Cité Immergée n’aura pas laissé Arya et ses compagnons indemnes. De retour sur le Narcisse, convaincue par les deux nouveaux pouvoirs qui lui ont été délivrés, Arya croit plus que jamais à ce lien indéfectible qui relie tous ceux qui l’accompagnent sur son chemin et à l’espoir qui grandit chaque jour de retrouver les héritiers d’Hélianthe et sa famille. Pourtant, une toute autre réalité s’impose à elle. Celle d’un détour inévitable parmi les dunes brûlantes du désert, d’une traversée dans le temps et de la découverte d’âmes aimantes prêtes à braver les interdits. La menace des soldats de Verre, quant à elle, se répand comme du venin sur les terres d’Hélios et le danger s’accroît de jour en jour. Arya le sait, les liens du cœur et de la vérité scelleront son destin de Passeuse de Mots à jamais.

Avis

Depuis que j’ai lu le tome 1 de La passeuse de mots, je suis totalement obsédée par cette saga. J’avais eu un coup de cœur qui était en réalité un coup de foudre littéraire qui s’est reproduit avec cette suite tant attendue. Il m’a fallu plusieurs semaines pour lire cette belle brique car j’avais envie d’être dans les meilleures dispositions mentales pour en apprécier chaque page.

Après la cité immergée, Arya et ses alliés sont de retour sur le Narcisse mais pas pour très longtemps. Ils doivent dire adieu à leurs nouveaux amis pour un retour aux sources précipité pour notre voleur préféré Killian. Un nouveau décor s’offre à nous, celui de la chaleur et du désert aux nombreux secrets. Une escapade qui va permettre à Arya d’en apprendre plus son mystérieux protecteur masqué… le voyage continue pour mener notre passeuse de mots là où elle n’aurait jamais pensé aller et de découvrir des révélations qui risquent de la briser ou de la rendre plus forte.

Quel beau coup de foudre j’ai eu pour cette magnifique histoire qui est assurément addictive et entrainante. Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde devant tant de choses à apprendre, à voir, à imaginer. Voici un roman qui ne se lit pas mais qui se vit. J’ai ri, j’ai pleuré et encore ri. La passeuse de mots est un page turner mais que je n’ai pas voulu quitter trop tôt car chaque fois que je refermais mon livre, je me sentais vide et j’avais envie d’y retourner. La plume des AJ Twice est sublime, poétique et enchanteresse. Je me suis laissée envouter par chaque mot, chaque phase, chaque étape du voyage d’Arya, de Killian, d’Alric et bien d’autres. Tout était parfait dans cette lecture: les descriptions imagées, les dialogues mémorables, les citations à noter, à retenir, l’intrigue palpitantes, les rebondissements, les combats et ce suspense haletant qui nous mène à de nombreuses révélations qui nous laissent bouche bée.

Arya est une héroïne coup de cœur, elle me ressemble tellement que c’en est fascinant. C’est une jeune fille sensible, courageuse et tellement loyale. C’est un plaisir de suivre son évolution, à chaque corde qu’elle rajoutait à son arc, à chaque nouveau mot qu’elle apprend. J’aime autant sa force que sa vulnérabilité car elle sait qu’elle n’est pas infaillible, cela dit, elle continue quand même à avancer et c’est ce qui l’a rend incroyable. Killian, oui, je l’avoue, je suis amoureuse de lui, je l’épouse quand il veut! Coup de cœur pour lui également. Il est autant un héros, qu’un anti-héros car sa personnalité est nuancée et j’aime l’effeuillage progressif que nous offre les auteurs autour de son passé, de ses secrets (un autre type d’effeuillage serait le bienvenue aussi). Ce tome est celui où il se révèle: on a autant envie de le taper que le prendre dans nos bras. Alric, je l’adore, on devrait toutes avoir un Alric et un Killian dans notre vie. C’est le poète torturé de la l’équipe. Lui aussi il avait des choses à nous raconter. Un certain passage sur son passé, m’a d’ailleurs fait pleurer à très très chaudes larmes. Je ne peux pas vous parler de tous les protagonistes mais sachez que les AJ Twice ont une extraordinaire galerie de portraits hétéroclites qu’il y a de pages dans ce livre.

Je rajouterais que l’univers de La passeuse de mots est également un personnage tout aussi important. Avec leur imagination débordante, les AJ Twice m’ont fait voyager dans un monde complexe, très riche et bien élaboré. Chaque élément y a son importance. Un monde à nulle autre pareille, original, magnifique et surtout totalement immersif. J’ai adoré toutes ses spécificités, les légendes qui le forgent et cette identité qui lui est propre.

Le final était magistral et c’est ainsi que je me dis que les AJ Twice ont inventé l’histoire que j’ai toujours rêvé lire. Je n’ai pas de mots assez forts pour décrire à quel point j’aime La passeuse de mots. Aucun mot ne rendra justice à l’arc-en-ciel émotionnel par lequel je suis passée tout au long de ma lecture. Je pense que le pouvoir le plus puissant qu’un auteur peut avoir, c’est de nous faire ressentir qu’un livre a été écrit spécialement pour nous. Ce qui a rendue ma lecture comme une expérience égoïste dans laquelle je me retrouvais, je m’identifiais dans des situations que j’aurais pu vivre, des phrases que j’aurais pu dire. Et cette ode à l’hypersensibilité m’a bouleversée, touchée, émue et transportée. La passeuse de mots est plus qu’un gros coup de cœur, c’est un coup de foudre littéraire. Je vis clairement un moment où « Les histoires dépassent les livres. » comme le disent si bien les auteurs.

Citations

Impossible de vous mettre toutes les citations que j’ai notées. Voici quelques unes.

« Voila la ville qui a vu naitre et grandir Killian Nightbringer. Qui a façonné le petit garçon, forgé l’homme puis sa légende. Là où le cuir et le masque sont devenus une extension de lui-même, indissociables du voleur, dérobant aux autres le privilège de son sourire. »

« – Tu pourrais au moins me sauter dans les bras, Een Valan.
– Je ne voudrais pas te faire mal…
– Mélanger plaisir et douleur, c’est la base, Amour… »

Je t’aime  » Ce n’est pas un mot qu’on prononce à la légère entre deux tartines le matin. Le dire, c’est marquer le cœur de la personne, lui offrir une partie de son âme, même par-delà la mort. On s’en sépare pour n’en faire qu’un avec celle de l’autre… »

« Accueille la souffrance. C’est notre amie, tu le sais. Affronte-la. Pleure, hurle s’il le faut, mais au moins on est en vie tous les deux. N’oublie pas: on est deux étoiles perdues dans un ciel trop vaste, mais un jour on trouvera notre constellation. »

L’amour est: « une succession de mots, de gestes et avant tout d’actes… lorsqu’on est amoureux, on le sait tout simplement. C’est une évidence. »

« L’humain est ainsi fait. ses deux jambes sont faites pour tenir debout et se relever. Son cœur pour battre à l’unisson. Son âme pour s’embraser. Son esprit pour vaincre et réparer son corps. ses mains pour défendre ce qu’il chérit et ce qui lui appartient. Son dos pour supporter le poids des souffrances, mais aussi pour se redresser. Chaque partie de son être est faite à la fois pour aimer et combattre.

Djihane S.

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s