Eclat(s) d’âme, tome 2

Titre:  Éclat(s) d’âme, tome 2
Auteure: 
Yuki Kamatani
Traducteur: 
Aurélien Estager
Éditeur: 
Akata
Nombre de pages:
 162
Catégorie: 
Seinen
Parution : 
16/05/2018

Résumé

Au contact des membres du salon de discussion, Tasuku a fini par s’accepter, mais surtout par accepter l’amour qu’il éprouve. Pour autant, il ne sait pas encore comment il doit se comporter au quotidien, auprès de ses camarades, mais surtout auprès de celui qu’il aime. Au contact de Misora, plus jeune membre du salon, mais aussi porteur d’un « secret » compliqué, le lycéen va continuer à se poser des questions…

Avis

J’avais déjà beaucoup aimé le tome 1 d’Éclat(s) d’âme et j’ai trouvé cette suite était encore meilleure.

Tasuku commence à accepter son homosexualité, même s’il se pose encore beaucoup de questions et il préfère ne pas le crier sur les toits car il a toujours peur d’être mal jugé. Il va se rapprocher de Misora, un très jeune membre du salon et découvrir son secret.

Misora est un personnage très mystérieux. Je n’ai pas réussi à entièrement le comprendre. Je n’ai d’ailleurs parfois pas aimé sa façon de traiter Tasuku. Cela dit, on sent en lui une incertitude et une détresse qui nous touchent et nous interpellent. Tasuku quand à lui, il va passer une nouvelle étape: il va penser et parler du garçon qui lui plait au lycée. Cela prend une place non négligeable dans l’histoire et on ne peut qu’être ému face à ce garçon qui découvre sa sexualité et qui est peut être amoureux d’une personne qui ne pourra pas l’aimer au retour.

Éclat(s) d’âme est un manga qui ne manque pas de profondeur: en plus d’interroger la sexualité de ses personnages, il s’interroge également sur le genre, garçon, fille, les deux ? Comment choisir? Et toujours cette question d’étiquettes ? Pourquoi devrions-nous forcement en choisir une alors que l’on peut être un peu de tout, comme le personnage Misora. L’auteure met en place toutes ces réflexions à travers les dialogues et les paroles de ses personnages. La communauté LGBT y est bien représentée.

Le point fort de ce tome est indéniablement la relation entre Misora et Tasuku. Chacun d’eux va pousser l’autre jusqu’à ces derniers retranchements et ça peut être aussi violent que touchant. Un très bon second tome que j’ai beaucoup aimé. De l’émotion et un manga toujours aussi engagé.

Djihane S.

Publicités

Une réflexion sur “Eclat(s) d’âme, tome 2

  1. Pingback: Bilan lectures mai 2018 | Les instants volés à la vie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s