Evil, tome 1 : Vicious

Je tiens à remercier les éditions Lumen pour cette lecture.

Titre: Evil, tome 1 : Vicious
Auteure:
Victoria E. Schwab
Éditeur: Lumen
Traductrice: 
Sarah Dali 
Parution :
07/02/2019
Catégorie: 
Young adult
Nombre de pages: 533

Résumé

Le combat du mal contre le mal absolu. Autrefois, Eli et Victor étaient les meilleurs amis du monde. Mais cette époque est bien finie. Elle est même… morte et enterrée. À la fac, Eli le brun et Victor le blond partagent la même chambre. Ils sont inséparables et pourtant absolument aux antipodes l’un de l’autre. Victor, c’est l’ombre : complexe et torturé, il passe ses journées à noircir les ouvrages de développement personnel de ses parents pour laisser apparaître des slogans d’un pessimisme saisissant. Eli, c’est la lumière – un garçon fascinant, doté de toutes les qualités, charismatique et solaire. Pourtant, sous la surface lisse du visage parfait de son ami, Victor entrevoit des démons inavouables. Et il n’est pas au bout de ses surprises…

Avis

Vicious est l’une des parutions de 2019 que j’attendais avec grande impatience. V. E. Schwab m’avait déjà convaincue de son talent avec sa trilogie Shades of magic (1. Shades of magic – 2. Shades of shadows – 3. Shades of light). Le tome 1 de sa duologie Evil est un ovni que j’ai rapidement dévoré.

Eli et Victor étaient les meilleurs amis du monde à l’université. Quelques années plus tard, un fossé de haine réciproque les sépare. Entre ce qui les a menés à devenir ennemis et leurs agissements dans un présent trouble, nous les suivons, ainsi que Mitch, Sydney et Serena liés par le mystère des EO pour ExtraOrdinaires, des êtres dotés de capacités hors normes.

J’ai tout simplement adoré cette lecture. Un roman qui est très vite devenu addictif, un véritable page-turner. L’histoire s’imbrique intelligemment entre passé et présent. Tout ce que l’on découvre dans le passé de nos personnage trouve écho dans le présent. J’ai aimé la manière dont V. E. Schwab construit son récit, un véritable puzzle narratif avec une tension constante qui alimente le fil de l’intrigue et elle monte crescendo, jusqu’à ce bouquet final magistral qui va rendre l’attente du second tome de cette duologie bien dure.

J’adore les romans qui jonglent avec la frontière entre le bien et le mal. Les personnages de Vicious ne sont pas des enfants de cœur et ils n’hésitent pas à faire verser le sang d’autrui pour arriver à leurs fins. Ce qui donne une ambiance sombre et des protagonistes avec une bonne part d’ombre. Victor est fascinant, il fait même peur, il peut être mauvais et son obsession pour Eli est glaçante. Son alter égo Eli est le mal absolu, un ange avec une âme de démon. Un jeu avec les personnalités de personnages imprévisibles et leur psychologie recherchée que l’auteure maîtrise à la perfection.

Je ne saurai pas vous dire à quel genre appartient Vicious: un cocktail de science-fiction, avec une bonne dose de suspense, un peu de thriller et de comics romancé. J’ai adoré ce roman pour son intrigue dense et intelligemment construite. J’ai adoré ce roman pour ses personnages complexes à la psychologie très recherchée. Une lecture addictive qui réinvente les notions de bien et de mal.

Djihane S.

6 réflexions sur “Evil, tome 1 : Vicious

  1. Pingback: Boite aux lettres #211 | Les instants volés à la vie

  2. Pingback: Evil, tome 2 : Vengeful | Les instants volés à la vie

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s