Les messagers des vents

les messagers des ventsJe tiens à remercier les Editions MSK (JC Lattès) pour cette excellente lecture.

Titre: Les messagers des vents
Auteure: Clélie Avit
Éditeur: MSK
Catégorie: Fantasy
Nombre de pages: 472
Parution : 04/11/2015

Résumé de l’éditeur

Ses cheveux bleus, son pendentif, il faut les cacher, Eriana le sait. Fuir, rester sur le qui-vive, l’arc à la main, c’est son quotidien. Le jour où elle croise la route de Setrian, jeune messager de la cité d’Ivoire, tout bascule. Eriana a été désignée par une prophétie, avec neuf autres jeunes filles. Les pouvoirs de l’une d’entre elles permettront de sauver Myria. Le problème : Eriana n’a pas conscience de l’existence de ses pouvoirs. Elle ne connaît pas leur étendue, ignore comment les utiliser. Pourtant, il lui faudra apprendre les codes de Myria, déjouer les pièges, deviner le jeu de ses ennemis.
Avec Les Messagers des Vents, Clélie Avit signe le début d’une grande saga fantastique qui rappelle aussi bien Le Seigneur des anneaux que Hunger Games. Tour à tour trépidant et poétique, ce roman séduira les lecteurs avides d’évasion.

Avis

Clélie Avit est l’auteure du roman à succès, Je suis là, elle revient en force pour nous offrir un premier tome, d’une saga fantastique à suivre de très près. Avec une magnifique couverture pleine de promesses, on se laisse volontiers happer par un univers unique.

Les messagers des vents est l’histoire d’Eriana qui est dotée d’un étrange pouvoir lié à l’élément « vent » et dont elle ne soupçonne même pas toute l’étendue. Toute sa vie, elle a du fuir car elle appartient à un peuple traqué quand il s’aventure hors de ses frontières. C’est sa rencontre avec Setrian, qu’elle a l’impression de connaître et de la famille de celui-ci que l’on se retrouve plongé dans un monde fantastique où l’apprentissage d’Eriana est aussi le notre.

En effet, ce que l’on appréciera grandement, est la découverte progressive de l’histoire, de l’intrigue et des personnages du roman. Un univers d’une richesse saisissante et qui, au fil des pages se dévoile un peu plus. Des notions sur les pouvoirs du peuple des vents, leur communauté, coutumes… un monde fascinant se dessine devant nos yeux. Le lexique de ce roman est tellement riche qu’un dictionnaire pourrait lui être consacré.

L’auteure sait capter l’attention de son lecteur, avec une plume très agréable à lire et de nombreux rebondissements. Que serait une saga fantastique sans une menace qui vient chambouler le quotidien de nos personnages ? Celle des messagers des vents dévoile des personnages « méchants » charismatiques, forts et qui paraissent invincibles.

Eriana est une héroïne qui ne vous  laissera pas indifférent, elle est loin d’être une demoiselle en détresse. Agile, forte et intelligente. Elle est dotée d’un instinct de survie infaillible. Je suis tombée sous le charme du duo qu’elle forme avec Setrian, courageux et qui a le sens du sacrifice, il aura cette touchante et constante envie de protéger notre héroïne.

Amour, de fortes amitiés, humour, mystère et action... une combinaison gagnante.

Le point fort de cette saga est indéniablement son originalité. On serait tenter de la comparer à d’autres sagas du même genre mais Clélie Avit réussit avec Les messagers des vents à créer son propre univers, sa propre mythologie. La lecture de cette histoire est passionnante, un premier tome qui a assurément placé la barre très haut et c’est avec grande impatience que j’attendrai la suite de cette extraordinaire aventure.

Aventure, passion, trahison, pourvoir... des ingrédients efficaces.

Les messagers des vents est LA nouvelle saga à suivre de très près, elle s’adresse à tous les amoureux des littératures de l’imaginaire et nous convie dans un univers riche, plein de surprises,  avec des personnages très attachants qui deviennent une part de nous-même, le temps d’une lecture. Un beau coup de coeur que je vous conseille évidemment. A quand la suite ?

logo_challenge_5

Djihane S.

32 réflexions sur “Les messagers des vents

  1. Pingback: Bilan lectures novembre 2015 | Les instants volés à la vie

  2. J’ai cette saga dans ma wish list je pense. Tu m’as donné envie de la découvrir. Il y a combien de tomes ?

    >>>> Elle est vraiment super, pour l’instant il y a 2 tomes et une nouvelle, mais y’aura un 3è tome l’an prochain je pense !

    Aimé par 1 personne

  3. Pingback: Challenge jeunesse / Young Adult | Les instants volés à la vie

  4. Quelle chronique ! Tu me donnes encore plus envie de le lire. Je pense que ce serait tout à fait mon genre de lecture !
    Tu m’intrigues beaucoup en disant que le lexique est tellement riche qu’on pourrait lui dédier un dictionnaire. Ca me plait, indubitablement !
    Merci pour ton avis. 😉

    Aimé par 1 personne

  5. Pingback: Une escapade au salon de Montreuil 2015 | Les instants volés à la vie

  6. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #5] Bilan 4 – Muti et ses livres

  7. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #5] Bilan 5 – Muti et ses livres

  8. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #5] Bilan 6 – Muti et ses livres

  9. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #5] Bilan 7 – Muti et ses livres

  10. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #5] Bilan 8 – Muti et ses livres

  11. Pingback: Boîte aux lettres #47 | Les instants volés à la vie

  12. Pingback: Les messagers des vents, tome 2 : Sanctuaires | Les instants volés à la vie

  13. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #5] Bilan 9 – Muti et ses livres

  14. Pingback: CONCOURS: 2 ans du blog #6 | Les instants volés à la vie

  15. Hello !

    J’ai enfin terminé la lecture des messagers des vents que j’avais remporté lors des concours que tu as organisé ! Je me suis dit que j’allais te faire un retour !

    Attention, possibles spoilers pour ceux qui n’ont pas lu, même si je vais en dire le moins possible.

    Pour commencer, j’ai bien aimé, et je pense que je lirai la suite à l’occasion.

    Mais je suis moins dithyrambique que toi. Il faut dire que je suis difficile aussi :3 Je vais commencer par te dire ce qui m’a le moins plu et je terminerai sur le côté positif ! ; )

    – L’originalité de l’univers : Peut-être parce que je suis adepte de la fantasy, la première partie du livre, qui présente l’univers, m’a un peu laissée indifférente. Le découpage de l’univers selon les éléments est un grand classique. Ce ne sont pas des livres, mais la saga de jeux Final Fantasy, qui a bercé mon enfance et adolescence, est basée sur ce système. Les communautés disposant d’un artefact et de tours (ou donjons), c’est aussi un classique. Idem pour les classes de magie, même si ici on appelle ça inha, et que les noms des classes ont des noms compliqués. D’ailleurs je te rejoint sur le lexique, parce qu’au final, je n’ai retenu qu’un nom de classe …

    – Les méchants charismatiques : dans la première partie, Evandine est redoutée, évitée par tous … alors qu’elle ne fait rien de spécial. C’est juste une mégère qui pique des crises de jalousie. C’est dommage. Souvent on dit qu’il vaut mieux montrer que dire dans un livre, mais finalement, l’auteur ne nous dit même pas en quoi elle est si terrible.

    – Pour l’aspect romantique, je suis un peu déçue qu’il prenne autant d’importance dès le début. Je ne suis pas spécialement intéressée par les romances il faut dire, surtout quand on sait dès le début comment ça va se terminer. A mon avis, ça aurait pu se faire plus progressivement. Peut-être que ce qui est frustrant, c’est le point de vue omniscient qui ne laisse aucun doute sur leurs sentiments et gâche donc tout le suspense.

    Les plus :

    – Et donc, si à mes yeux l’univers n’est pas original, la seconde moitié (à peu près) lorsque l’expédition commence m’a beaucoup plus intéressée (heureusement que je n’ai pas laissé tomber !) Il y a des rebondissements, on découvre les personnages, et une autre communauté. Cette partie contenant plus d’action m’a beaucoup plu.

    – Je me suis attachée à Eriana et Setrian et dans l’ensemble aux différents personnages, ce qui n’est pas négligeable pour accrocher à une saga ! J’ai aussi hâte d’en savoir plus sur « les méchants » et le mystérieux « Maître ».

    Voilà pour ma critique. J’en fais rarement d’aussi complète, par manque de temps sans doute, et parce que je suis très souvent mitigée.
    J’espère que tu comprends mon point de vue. Je suis contente d’avoir lu ce livre, et comme la suite va sûrement poursuivre dans l’action et l’aventure, je pense que ça me plaira aussi. 🙂

    Bises !

    Aimé par 1 personne

    • Je te remercie pour ce retour 🙂 je suis ravie de te lire. Je ne suis pas une grande lectrice de sagas de Fantasy c’est pour ça, peut être, que j’ai trouvé que c’était original. Puis dans ce genre de séries, le début est toujours fastidieux car il y a tout un univers à présenter. Je respecte ton avis 😉 je trouve que tu donnes de très bons arguments dans les points forts et les poins faibles. Je suis contente que tu aies envie de continuer. J’espère que le second tome te plaira plus 🙂

      J'aime

  16. Pingback: Boîte aux lettres #74 | Les instants volés à la vie

  17. Pingback: Les messagers des vents, tome 3 : Gardiens des feux | Les instants volés à la vie

  18. Pingback: Boîte aux lettres #117 | Les instants volés à la vie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s