Jagaaan tomes, 6 et 7

Titre: Jagaaan tome 6 et 7
Dessin: Kensuke Nishida
Scenario:
Muneyuki Kaneshiro
Editeur: Kazé
Catégorie: 
Seinen
Page: 224
Parution :
2020

Synopsis

Après les évènements tragiques qui ont secoué Buppa, Jagasaki intègre le S.K.A.T, une unité anti-Détraqués dont le but est d’arrêter Chiharu Matsuyamachi…
Sous les ordres de Takemitsu Mikazuchi dont le corps est plus dur que le diamant, il va devoir affronter de dangereux Détraqués et suivre un entraînement intensif qui doit l’aider à dépasser ses limites…

Avis

Jagaaan: Tome 1Tome 2Tome 3Tome 4Tome 5 

Un tout nouvel arc débute avec le tome 6. Les triples H c’est de l’histoire ancienne, place au S.K.A.T. , l’unité spéciale d’analyse des détraqués et son chef Mikazuchi. De nouveaux personnages font leur apparition, détraqués ou simple humains, et l’auteur continue à prendre son temps pour bien les présenter. Comme pour Roba dans les tomes précédents, Kaneshiro développe petit à petit le personnage d’Airi pendant plusieurs tomes en parallèle de l’histoire principale. Une intrigue qui rejoindra forcément la trame principale à un moment ou un autre. J’aime bien ce principe. Les détraqués touchent tout le monde, pas seulement les proches de Jagasaki.

À la fin du tomes 6, deux nouveaux détraqués font leur apparition et démontrent à quel point certains peuvent faire le mal. Ces deux méchants ne sont pas faits pour durer dans le temps mais ont pour objectif de renforcer le côté manipulateur du grand méchant Chiharu. Même quand on ne le voit pas, ce détraqué manigance quand même quelque chose dans l’ombre.

Nous avons droit à de nouveaux combats démentiels, des planches magnifiques où les transformations en détraqués sont à couper le souffle. Le ton est toujours aussi décalé, c’est un manga en dehors des codes et qui cherche toujours à frôler les limites. Les scènes érotiques sont toujours censurées mais non moins explicites. En plus de tout cela, l’auteur fait réfléchir ses personnages et les fait s’interroger sur leurs motivations. Nous avons droit cette fois à une réflexion sur la vengeance après les brimades. Un sujet particulièrement épineux qui ne trouve pas forcément de réponse mais qui a au moins le mérite d’exister. L’autre sujet fil rouge est la prise en main du corps d’Airi par un détraqué masculin. Autant dire qu’il y a de nombreuses situations burlesques ou complètement ridicules qui sont engendrées. Un homme dans un corps de femme, cela peut quand même permettre à certains lecteur de comprendre un peu plus les femmes, qui sait?

Deux tomes complètement fous encore une fois. Cette série est toujours un coup de cœur.

Fabien S.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s