Darwin’s game tome 11

Titre: Darwin’s Game tome 11
Scénariste:
Ginko
Dessinateur:
Yuki Takahata
Éditeur:
 Ki-oon 
Catégorie:
Survival, action, suspens 
Parution :
8 juin 2017

“Le joueur Kyoda demande votre aide !
 Rejoignez vous aussi le Darwin’s Game et volez à son secours !”

La vie de Kaname Sudo bascule le jour où ces quelques mots a priori inoffensifs s’affichent sur son portable. Il a le malheur d’accepter l’invitation. Aussitôt mordu au cou par un serpent virtuel surgi de l’écran, il est désormais l’esclave d’un jeu impitoyable, le Darwin’s Game, véritable arène urbaine dans laquelle des participants interconnectés via un réseau social s’affrontent dans des duels à mort.

Très vite, le lycéen doit se rendre à l’évidence : même s’il essaie de se soustraire au jeu, ses adversaires, attirés par l’appât du gain et le frisson du combat, sont prêts à tout pour le retrouver…

Entre Gantz et Battle Royale
Un jeu de mort implacable sur fond de bataille urbaine 2.0 !

Darwin’s game: Tome 1 – Tome 2 – Tome 3 – Tome 4 – Tome 5 – Tome 6 – Tome 7 – Tome 8 – Tome 9 – Tome 10

 Avis sur le tome 11 

Globalement j’ai trouvé ce tome 11 plutôt moyen. Pas dans le sens mauvais mais plutôt dans le sens où il ne se passe pas énormément de choses. Rien de spectaculaire, c’est un tome transitoire. Comme tous les passages transitoires, celui-ci est obligatoire pour le bon déroulement de la suite. C’est juste dommage qu’il dure tout un tome.

On fait donc connaissance avec le guerrier introduit dans le tome précédent, on a quelque révélations sur l’événement Hunting Game, sur les pouvoirs du probable méchant de l’arc mais c’est à peu près tout. On n’a pas grand chose à se mettre sous la dent si ce n’est des éléments qui vont avoir de l’importance plus tard. Comme la réapparition d’un personnage aperçu il y a plusieurs tomes et qui semble lié au maître du jeu.

Malgré tout, l’auteur garde le cap qu’il s’est fixé depuis pas mal de temps. A savoir montrer le mauvais coté des gens lorsqu’ils font face à des situations extrêmes. Certaines personnes sont l’incarnation même de la cruauté, heureusement que Kaname et son clan sont là pour contre balancer cela.

S’il y a une chose que je n’aime pas dans l’histoire, c’est la direction prise lors des passages ou les Sunset Ravens (hormis Kaname puisqu’il participe au Hunting Game) s’incruste dans le club Trinity et jouent les gros bras. J’ai peur de voir comment cela va se terminer. J’espère être surpris comme je le suis depuis le début de la série, sinon cela risque d’être décevant.

Un tome en dessous des précédents mais qui est nécessaire pour la suite.

Fabien S.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s