La roue du temps tome 13: Une couronne d’épées partie 1

Je tiens à remercier les éditions Bragelonne.

Titre: La roue du temps tome 13: Une couronne d’épées partie 1
Auteur: Robert Jordan
Éditeur: 
Bragelonne (Poche)
Traducteur: 
Jean Claude Mallé
Parution : 
18 novembre 2020
Catégorie: 
Fantasy
Nombre de pages:
624

Résumé de l’éditeur

La Roue du Temps tourne et les Âges naissent et meurent, laissant dans leur sillage des souvenirs destinés à devenir des légendes.

Après avoir échappé à la Tour Blanche, Rand a réussi l’impensable : obtenir la fidélité de certaines Aes Sedai renégates. Mais il est toujours pris en tenaille entre les Suppôts des Ténèbres et les Seanchaniens, une pression dont il se passerait bien alors qu’il réunit ses forces pour se lancer à l’assaut de l’Illian, devenu le bastion de Sammael. De leur côté, Elayne et Nynaeve cherchent un moyen de briser l’emprise du Ténébreux sur le climat. Quant à Egwene, elle conduit une armée vers Tar Valon. L’Ultime Bataille approche…

Avis

Les chroniques: 1. L’œil du monde partie 1 – 2. L’œil du monde partie 2 – 3. La grande quête partie 1 – 4. La grande quête partie 2 – 5. Le dragon réincarné partie 1 – 6. Le dragon réincarné partie 2 – 7. Un lever de ténèbre partie 1 – 8. Un lever de ténèbres partie 2 – 9. Les feux du ciel partie 1 – 10. Les feux du ciel partie 2 – 11. Le seigneur du Chaos partie 1 – 12. Le seigneur du Chaos partie 2

Chaque nouvelle page de La roue du temps est un saut dans l’inconnu. On ne sait jamais à quoi s’attendre avec Robert Jordan. Après la terrible bataille des Puits de Dumaï, les choses bougent forcément. Les premières Aes Sedai à rejoindre Rand se font connaitre. Impensable jusqu’à peu. L’auteur est fort pour casser les codes qu’il a lui même créés. Ce n’est pas du tout un reproche, les codes dictés ont tellement bien été ancré en nous qu’on n’imagine pas qu’ils puissent évoluer. Pourtant, le changement se fait progressivement et efficacement. C’est du génie.

Le découpage de ce tome est simple. Premier quart avec Perrin en narrateur, deuxième quart avec Egwene, troisième avec Nynaeve et pour finir, la dernière partie avec de nombreux narrateurs différents dont Aviendha, enfin ! J’adore ce personnage qui a joué un grand rôle dans l’apprentissage de Rand mais qui est malheureusement un peu au second plan ces derniers temps. Cette Aielle est difficile à appréhender. Même si on peut supposer certaines choses, avoir enfin son point de vue est extrêmement appréciable. Elle met enfin des mots sur ses émotions et le fan que je suis est sous le charme.

Chaque chemin emprunté par les héros de l’histoire se scinde en plusieurs autres, empruntés eux-même par les personnages secondaires. Ces chemins se croisent et s’entremêlent sans arrêt ce qui apporte une mine d’information et d’évènement inépuisable. Le fan de Fantasy que je suis adore ça.

Le monde créé par Robert Jordan parait immense et éternel. 

Fabien S.

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s